En direct

Les Ateliers de la Chapelle Une notoriété qui passe les frontières

BERTRAND ESCOLIN, NATHALIE BOUGEARD, FRANCOISE DAJON-LAMARE, RICHARD GOASGUEN, JEAN-JACQUES TALPIN |  le 18/09/1998  |  France Collectivités localesArchitectureMaine-et-LoireEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Collectivités locales
Architecture
Maine-et-Loire
Europe
International
Yvelines
Ille-et-Vilaine
Valider

A quelques kilomètres de Cholet, au Longeron (Maine-et-Loire), Yves Gilbert a installé ses Ateliers de la Chapelle. Avec seulement 19 salariés, dont 4 jeunes en formation, pour 10 millions de chiffre d'affaires, la PME, spécialisée dans la menuiserie d'art, la sculpture, l'ébénisterie et la marqueterie, s'est imposée depuis vingt ans comme une référence dans le haut de gamme : « Notre activité est à moitié en France, moitié à l'étranger où nous réalisons depuis 1994 la restauration de Weddesdon manor, le château des Rothschild. Nous avons également réalisé l'aménagement du musée Paul-Getty à Los Angeles », souffle-t-il modestement.

Références impressionnantes parmi d'autres pour cette petite SARL qu'Yves Gilbert, ébéniste, a fondée en 1969 et dont la notoriété passe les frontières : « Ce qui pose quelques petits problèmes d'accès, quand il nous faut chercher à la gare d'Angers ou à l'aérodrome de Cholet les Américains ou les Suisses de la villa Diodati - la villa de lord Byron à Genève, où Marie Shelley eut l'inspiration du Frankenstein.» Bien qu'ébéniste, le fondateur ne répugne pas à se revendiquer du bâtiment : «Si l'essentiel de notre activité reste la sculpture, la réfection des panneaux de la salle des mariages de la mairie de Versailles- et la restauration de mobilier, nous sommes souvent mandataires pour des opérations d'aménagement intérieur comme à Weddesdon ou à Genève.» Sur ce très petit segment haut de gamme, Yves Gilbert sait aussi s'associer aux meilleurs «On travaille beaucoup avec Perrault frères, avec qui nous réalisons la salle des assises du Parlement de Bretagne à Rennes» , ou encore avec le célèbre doreur parisien Fabrice Gohard : «Une référence dans ce métier si particulier, qui réalise en ce moment au Longeron la dorure d'une horloge de l'assemblée nationale» .

Pour ce chef d'entreprise «hors classe» , «le patrimoine, c'est la mémoire de la main de l'homme, la restauration se doit d'être discrète, réversible.»

PHOTO : Un positionnement sur le haut de gamme de la menuiserie d'art conduit la PME de Los Angeles à Genève.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur