En direct

« Les artisans mettent en images les risques de l’amiante »

Propos recueillis par Laurent Miguet |  le 31/05/2013  |  SantéPolitique socialeArtisansTechniqueBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Politique sociale
Artisans
Technique
Bâtiment
Bas-Rhin
Travail
Valider
Santé au travail -

Pour sensibiliser les artisans à la prévention du risque amiante, deux corporations alsaciennes du second œuvre (1) ont réalisé un film sur la mise en œuvre des nouvelles règles de prévention.

Pourquoi avoir décidé de faire un film sur la prévention du risque amiante ?

Alain Herrmann : Ce support doit aider nos membres à sensibiliser leurs salariés au risque amiante. Nous l’avons également réalisé à l’attention de nos clients.
Christian Meyer : Maintenant que ce film existe, je considérerais comme une faute professionnelle de ne pas le montrer aux compagnons. La mise en images de la responsabilité des clients permet de répondre aux confrères qui chercheraient à être plus avantageux en n’intégrant pas l’amiante dans leur devis.

Vos chantiers ont-ils fourni la matière première ?

CM : Oui, il ne s’agit pas du film d’Alain et moi. Les « hommes de l’ombre » y jouent les premiers rôles. Je voudrais rendre un hommage particulier au chauffagiste Eric Putel, qui a témoigné des ravages de l’amiante sur son lit d’hôpital, trois mois avant d’en mourir. Sa famille a accepté de montrer à tous le sacrifice de ce témoin-clé.
AH : Autour de nos deux corporations, le partenariat de la Carsat, de la Direccte et de l’OPPBTP (2) a joué un rôle déterminant, tant pour la validation des contenus que pour le financement : la Carsat et la Direccte ont apporté la moitié des 12 000 euros nécessaires à sa réalisation. Précisons également qu’un organisme émanant des corporations artisanales a produit le film : le CTAI de Colmar, qui a su refléter le quotidien de nos entreprises.

Comment envisagez-vous sa diffusion ?

AH : Elle a commencé aux assemblées générales de nos deux corporations, le 12 avril pour les couvreurs chauffagistes, le 13 juin pour les électriciens. La Carsat et la Dirrecte diffusent le film dans leur propre réseau. Nous prévoyons également de sensibiliser les centres de formation d’apprentis de nos professions. Il faudra mettre en chantier une suite : le film se concentre sur la maintenance, faute de données assez précises sur la mise en œuvre des nouvelles règles relatives au retrait, au confinement et à l’encapsulage.
CM : A tous nos adhérents, mais aussi à tous les artisans qui voudront s’en servir, nous disons : utilisez ce film, accessible en un clic (3). Nous ne demandons pas de royalties !

PHOTO - 725131.BR.jpg
PHOTO - 725131.BR.jpg - © VINCENT KESSLER/Le Moniteur

(1) La corporation obligatoire des patrons ferblantiers installateurs du Bas-Rhin (Copfi), et la corporation des électriciens du Bas-Rhin, établissements publics régis par le droit local d’Alsace-Moselle.

(2) Caisse d’assurance retraite et santé au travail ; Direction régionale de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi ; Organisme professionnel de prévention du BTP.
(3) www.ctai-media.fr

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur