En direct

Les artisans et le BIM :
Jacques Montel - © © Jacques Montel

Les artisans et le BIM : "Nous avons entamé notre premier chantier BIM sans le savoir !"

Laurent Duguet |  le 02/05/2018  |  ArtisansHéraultCommunicationNumériqueChantier connecté

Jacques Montel, 58 ans, est serrurier-métallier, à la tête de l'entreprise Idéal, qui emploie 6 salariés à Teyran (Hérault). Il participe à des expérimentations nationales sur le BIM.

 

« Ma formation en DUT de mécanique et mon parcours m’ont amené progressivement du 2D au 3D et vers la démarche BIM. Un jour, nous avons eu une petite cantine de 250 m² à réaliser dans des délais très courts et pour laquelle nous portions l’ensemble des lots. C’est là que nous avons entamé notre premier chantier BIM sans le savoir ! Nous avons réalisé une maquette en 3D et nous en avons compris l’intérêt car nous maîtrisions tout ! Cette approche nous a permis de savoir comment nous allions passer les câbles, poser le pare vapeur… Un chantier BIM en lots séparés est beaucoup plus difficile à appréhender.

Depuis, nous avons participé à l’atelier BIM virtuel du Plan transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB). Il s’agissait de reprendre les documents d’un chantier et de travailler via une plateforme collaborative. Avec le projet Atelier BIM Virtuel +, qui a réuni 55 entreprises, nous avons travaillé en 4D, c’est-à-dire en greffant un planning, ce qui permet d’observer l’enchaînement des tâches. Nous avons ainsi économisé, sur les poses des gardes corps, trois semaines sur un prévisionnel de trois mois. Bien entendu, tout cela prend du temps. Nous travaillons sur Tekla Structure, mais ce chemin parcouru est le résultat d’une progression qui nous a emmené du rotring à Autocad, puis du 3D au BIM.

Les industriels sont fins prêts avec leurs bibliothèques d’objets, ce qui représente un risque évident pour les artisans fabricants qui suivent un process industriel. C’est pourquoi la Capeb Hérault a lancé le projet Objets Bim Artisanaux il y a deux ans. Les artisans doivent prendre conscience qu’ils peuvent vendre leurs idées et les mettre en œuvre via le BIM. Tant que les chantiers en BIM ne commencent pas, chacun attend, mais tout peut aller très vite et il faut désormais s’y préparer ».

Commentaires

Les artisans et le BIM : "Nous avons entamé notre premier chantier BIM sans le savoir !"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX