Les artisans et l’apprentissage : « La communication avec le CFA est primordiale »
Pascal Rey, entreprise Quiétude

Les artisans et l’apprentissage : « La communication avec le CFA est primordiale »

Laurent Duguet |  le 28/04/2020  |  100 % eau et énergie Moi, artisan Artisan électricienElectricitéGard

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
Moi, artisan
Artisan électricien
Electricité
Gard
Valider

Le Moniteur des Artisans donne la parole à des chefs d’entreprise qui accueillent régulièrement des apprentis et qui font la part belle au statut de maître d’apprentissage. Aujourd’hui, Pascal Rey, électricien à Garrigues-Sainte-Eulalie dans le Gard, employant 3 salariés et 1 apprenti, nous raconte son expérience.

« Avant de créer mon entreprise Quiétude en septembre 2006, j’ai été – suite à une formation en DUT génie électrique – responsable technique au sein de plusieurs sociétés puis ingénieur d’affaires. Mon premier salarié a été apprenti au cours des deux premières années et a obtenu un BP électricien. J’ai ensuite accueilli un apprenti par an, avec des chevauchements. Tout en étant leur maître d’apprentissage, j’ai délégué en partie cette qualité à mes salariés.

L’apprenti est une aide réelle pour l’entreprise, mais pas au début : il reste un enfant, n’a pas la notion de la satisfaction client, n’a pas conscience de la rentabilité et ne détient pas toutes les connaissances. Cependant, chacun est satisfait de le voir progresser, devenir autonome, avoir des idées originales. Notre apprenti actuel, Jarod, 19 ans, est en 1ère année de CAP électricité. Ayant fait un passage à l’armée, il est discipliné, a une vraie personnalité et une capacité à progresser rapidement. Son centre de formation d’apprentis (CFA), à Méjannes-lès-Alès (Gard), a fait le nécessaire pour trouver l’apprenti qui conviendrait à notre profil.

Jusqu’à présent, je ne voyais pas d’intérêt à l’interaction avec les CFA, mais là, je m’aperçois qu’elle existe réellement : le CFA cherche à me comprendre, nous n’avançons pas dans deux mondes séparés, et nous poursuivons finalement le même but. Oui, la communication avec le CFA est primordiale et, à terme, j’embaucherai peut-être cet apprenti. »

Commentaires

Les artisans et l’apprentissage : « La communication avec le CFA est primordiale »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur