Les artisans du BTP refusent les marchés publics réservés proposés par Bercy

Partager

Thierry Breton a présenté mardi ses mesures en faveur des entreprises, dont l’idée de réserver aux PME une part garantie des marchés publics au sein de l'Union européenne. « C’est une fausse bonne idée » a aussitôt réagi la Capeb qui salue en revanche l’intention du ministère de l’Economie de réaliser une étude sur la place des petites entreprises dans les marchés publics.

L’objectif de Thierry Breton est clair : rendre plus facile l’accès aux financements et aux marchés publics pour les PME. Pour cela, le ministre de l’Economie et des Finances s’est inspiré du "Small Business Act" américain qui consiste à réserver une part des appels d’offre publics aux PME.
« Les Etats-Unis bénéficient d’une telle possibilité par exception, car le "Small Business Act" est antérieur à l’accord OMC et qu'ils ont alors obtenu une exemption sur ce point. Ce type de disposition est donc à ce jour prohibé en France, tant au titre de la réglementation européenne qu'au titre des accords OMC » rappelle toutefois Bercy.
Avant de lancer un système équivalent en France et en Europe, il est donc nécessaire d’obtenir une position européenne commune pour négocier à l’OMC. Mais ce que Thierry Breton, qui effectuera prochainement une démarche de propositions en ce sens auprès des autres Etats-membres et de la Commission européenne, n’avait peut être pas prévu, c’est la réaction des PME françaises.

La première organisation patronale à réagir est la Capeb qui par le biais d’un communiqué déclare qu’elle refuse les marchés publics réservés pour les artisans du bâtiment. « Réserver "à l’américaine", une part des marchés publics aux artisans est une fausse bonne idée » explique la Capeb qui souligne que « le ministre des Finances veut faire le bonheur des petites entreprises malgré elles ».
« La Capeb a toujours milité en faveur d’une compétition ouverte, à égalité de chances et de traitement sur tous les marchés publics et non pour la "réserve et le ghetto" » indique l’organisation.

En revanche, la Capeb salue l’intention du ministère de l’Economie de réaliser une étude sur la place des petites entreprises dans les marchés publics. « Nous saurons enfin, si les dernières réformes du Code des marchés publics et la procédure des PPP ont eu une incidence négative ou positive sur l’accès direct des artisans à ce type de marché » fait remarquer la confédération présidée par Jean Lardin.

Cet Observatoire des marchés publics, sera mis en place pour la rentrée. Il exercera la surveillance de la part des PME dans l’ensemble des marchés attribués par l'Etat ainsi que par les collectivités locales et en assurera la publicité à travers la publication de statistiques pertinentes explique Bercy.
Par ailleurs, Thierry Breton a décidé que chaque acheteur public devra à l’avenir rendre compte ex post de la part de ses marchés attribués aux PME et des statistiques précises seront publiées.
Il propose également que les grandes entreprises privées s’engagent également à rendre public dans leur rapport consacré au « Développement durable » le taux de commandes attribuées à des PME.

Jean-Philippe Defawe

Top 1000 des entreprises du BTP

Abonnés

Retrouvez le classement annuel des 1 000 plus grandes entreprises de BTP et construction en France

Je découvre le classement
Mon actualité personnalisable

Suivez vos informations clés avec votre newsletter et votre fil d'actualité personnalisable.
Choisissez vos thèmes favoris parmi ceux de cet article :

Tous les thèmes de cet article sont déjà sélectionnés.

  • Vos thèmes favoris ont bien été mis à jour.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS LE MONITEUR

Tous les événements

Les formations LE MONITEUR

Toutes les formations

LES EDITIONS LE MONITEUR

Tous les livres Tous les magazines

Les services de LE MONITEUR

La solution en ligne pour bien construire !

KHEOX

Le service d'information réglementaire et technique en ligne par Afnor et Le Moniteur

JE M'ABONNE EN LIGNE

+ 2 500 textes officiels

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil