Les artisans du bâtiment ont bien résisté à la crise sanitaire
Electrician work with cable at apartment renovation - © ©Kadmy - stock.adobe.com

Les artisans du bâtiment ont bien résisté à la crise sanitaire

Guillaume Fedele |  le 09/06/2021  |  NégoceNégoscopeFrance Stores et fermetures

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Négoce
Négoscope
France
Stores et fermetures
Valider

D’après le baromètre annuel de l’artisanat réalisé par l’Institut supérieur des métiers (ISM) et  la MAAF, le  nombre de salariés a progressé de +3 % d’emplois par rapport à 2019 dans le bâtiment.

Est-ce une surprise ! Les artisans ont bien résisté à la crise sanitaire. Ils ont même créé des emplois. En 2020, selon le baromètre de l’artisanat réalisé chaque année par l’Institut supérieur des métiers (ISM) et  la MAAF, les emplois salariés ont ainsi mieux résisté dans l’artisanat (+ 1,7 % par rapport à 2019 soit 28 000 emplois créés) que dans l’ensemble du secteur privé « où les effectifs ont diminué de 2 % (-311.000). ». Une tendance positive observée dans le bâtiment.

barometre artisans ISM/Maaf
barometre artisans ISM/Maaf

Forte progression dans l’électricité et la plomberie

En effet, l’artisanat du BTP a enregistré une hausse de 3 % d’emplois par rapport à 2019 soit  24 100 emplois créés. « Une croissance qui s’explique par la hausse de la demande en travaux de rénovation. Dans le détail et ce malgré l’arrêt des chantiers lors du premier confinement, ce sont les secteurs de l’électricité-plomberie, de la maçonnerie générale-construction et des travaux de finition du bâtiment qui ont enregistré les plus fortes progressions avec respectivement : +4% (7 130 emplois), +3% (8 530 emplois créés en 2020), et +2%  (6 760 emplois).

Baromètre artisans ISM/Maaf
Baromètre artisans ISM/Maaf


Autre bonne surprise : l’incertitude économique engendrée par la crise sanitaire n’a pas freiné la dynamique entrepreneuriale en 2020. Les immatriculations ont ainsi connu une légère augmentation de +1 % sur l’ensemble de l’année. Sur l’ensemble de l’année, la progression des immatriculations concerne surtout l’artisanat de fabrication (+4 %) et le BTP (+2 %).

Une baisse d’activité chez les micro-entrepreneurs

baromètre artisans ISM/Maaf
baromètre artisans ISM/Maaf


A noté que, « moins couverts par les dispositifs d’aide, les micro-entrepreneurs de l’artisanat ont été sévèrement touchés par la crise. » Ces derniers ont vu leur chiffre d'affaires reculer, entre le 2e trimestre 2019 et le 2e trimestre 2020, de 11%.

baromètre artisans ISM/Maaf
baromètre artisans ISM/Maaf

Commentaires

Les artisans du bâtiment ont bien résisté à la crise sanitaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil