En direct

Les artisans dressent leur menu pour la grande conférence sociale

le 13/05/2013  |  ArtisansEtatFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Artisans
Etat
France entière
Valider

Le président de l'UPA, Jean-Pierre Crouzet et les vice-présidents de l’UPA, dont Patrick Liébus, président de la Capeb, se sont entretenus lundi 13 mai avec le Premier ministre afin de préparer la grande conférence sociale des 20 et 21 juin prochains.

Baisse du coût du travail, protection sociale, retraites, directive détachement, auto-entrepreneur, l'Union professionnelle artisanale a posé tous les sujets sur la table du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, lundi 13 mai à Matignon.

Le président de l'UPA, Jean-Pierre Crouzet et les vice-présidents de l’UPA, dont Patrick Liébus, président de la Capeb ont ainsi commencé à préparer la grande conférence sociale des 20 et 21 juin prochains.

Parmi les principales demandes de l'UPA : que la réforme du financement de la protection sociale soit ajoutée aux discussions des 20 et 21 juin. D'après l'UPA, seule une baisse du coût du travail en France permettrait de gagner des points de compétitivité et de relancer l’emploi.

Autre question importante pointée par les Artisans : celle de la formation initiale et de l’orientation qui devra "impérativement être examinée dans le cadre de l’atelier formation – emploi", estime l'UPA.

Concernant l’Europe, l’UPA demandera au cours de la grande conférence que les autorités françaises s’opposent aux règles édictées par l’Union "quand elles sont destructrices d’emploi et qu’elles génèrent des distorsions de concurrence". Dans le viseur de l'UPA, la directive détachement qui permet aux entreprises françaises de recourir à une main d’œuvre européenne à des coûts sociaux nettement inférieurs à ceux de la France, "au détriment de l’emploi dans l’hexagone".

Dans le même esprit, l’UPA continue à se battre contre ce qu'elle considère comme une forme de concurrence déloyale : le régime de l’auto-entrepreneur.

S’agissant de l’avenir des retraites, l’UPA a souhaité parvenir à une réforme qui garantisse la pérennité des régimes de retraite par répartition et qui soit fondée sur la solidarité entre les générations. "Au nom des 1.200.000 entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité, l’UPA écarte les pistes consistant à augmenter les cotisations ou à réduire le niveau des pensions de retraite, et considère qu’il est préférable d’agir sur les deux autres paramètres que sont la durée des cotisations et l’âge de départ à la retraite".






Commentaires

Les artisans dressent leur menu pour la grande conférence sociale

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur