En direct

Les Ardoines, le projet phare de l'OIN Orly-Rungis Seine Amont entre dans sa phase opérationnelle

J-Ph. Defawe |  le 19/11/2009  |  ArchitectureUrbanismeRéglementationParisVal-de-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Aménagement
Urbanisme
Réglementation
Paris
Val-de-Marne
Valider

Jeudi 19 novembre, David Mangin, lauréat du marché de définition a présenté le plan guide des Ardoines, à Vitry-sur-Seine (94), un territoire majeur du Grand Paris et de l'opération d'urbanisme Orly-Rungis-Seine Amont.

Début 2009, l'EPA ORSA a confié la conception du plan guide des Ardoines à l'architecte urbaniste David Mangin. A la tête d'une équipe pluridisciplinaire, il a analysé tous les éléments qui conditionnent le projet - grandes infrastructures, mutation des emprises industrielles, faisabilité technique et réglementaire des propositions - qui ont fait ou vont faire l'objet de négociations concrètes - et établi un plan guide.
L'État, les collectivités et les grands propriétaires fonciers du site partagent désormais une vision commune de l'avenir de ce territoire.

Ce plan guide propose les grandes orientations d'aménagement, synthèse de l'ensemble des réflexions menées. Outil central de pilotage du projet dans la durée et approuvé par la gouvernance de l'EPA Orly-Rungis-Seine Amont, il résulte de l'articulation de quatre logiques :
- La grande trame urbaine et paysagère, qui forme l'ossature fondamentale de l'aménagement ;
- Les grands axes d'accessibilité : transports publics et avenues ;
- L'étagement du site, qui permet de gérer le risque d'inondation et de réduire sa vulnérabilité ;
- La délocalisation ou le reformatage des installations industrielles, qui déterminent les modalités de mutation du site.

Le projet, d'une ampleur considérable, est aujourd'hui suffisamment avancé pour entrer en phase opérationnelle tandis que s'approfondissent les études.
La phase 1 sera lancée autour des grands travaux de transport avec la réalisation progressive des infrastructures permettant l'accessibilité du site jusqu'à la mise en service du métro automatique en rocade Orbival (2020).
Cette première phase de construction se fera dans les secteurs mutables les mieux desservis. Elle représentera près du quart de la constructibilité totale du site, soit un morceau de ville mixte, conférant aux Ardoines le statut de pôle économique d'échelle métropolitaine.
Après 2020, le projet entrera sans sa 2e phase avec le démantèlement de la centrale thermique libérera le secteur central du site.

Les Ardoines : le boulevard nord-sud.
Les Ardoines : le boulevard nord-sud. - © © SEURA
Première phase (2010-2020) : 650.000 m2

Immobilier économique : 310.000 m² SHON
Immobilier résidentiel: 343.000 m² SHON
Locaux tertiaires destinés aux biotechnologies et à l'économie de la connaissance : 95.000 m² SHON
Bureaux banals : 60.000 m² SHON
Locaux mixtes, activités bureaux : 75.000 m² SHON
Locaux d'activité TPE/TPI et PME/PMI : 80.000 m² SHON
Commerces : 16.000 m² SHON
Équipements publics : 55.000 m² SHON
Logements : 272.000 m² SHON

Commentaires

Les Ardoines, le projet phare de l'OIN Orly-Rungis Seine Amont entre dans sa phase opérationnelle

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur