En direct

Legrand, un géant isolé soutenu par son territoire
Le leader historique de la prise électrique a fait le choix de garder son siège social à Limoges malgré son enclavement géographique. - © LEGRAND

Legrand, un géant isolé soutenu par son territoire

Augustin Flepp |  le 16/11/2018  |  Haute-VienneTransportsLegrandEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Haute-Vienne
Transports
Legrand
Entreprises
Valider

Dans la Haute-Vienne, les élus locaux redoublent d'efforts pour améliorer le réseau de transports qui peut profiter à l'entreprise née en 1860.

A Limoges (Haute-Vienne), Legrand cultive son exception.

Malgré l'arrêt de son activité porcelaine à la fin des années 1960, le leader historique de la prise électrique a fait le choix de garder son siège social, huit sites de production et 2 500 emplois dans le Limousin. Le territoire pâtit pourtant d'un enclavement géographique dû à l'absence d'infrastructures routières rapides vers les grandes agglomérations et à la disparation d'un train emblématique, le Capitole. Il y a encore quelques années, ce dernier reliait Paris à Limoges en seulement 2 h 54. Aujourd'hui, le trajet le plus direct s'effectue en 3 h 16, l'ancienne capitale régionale n'ayant pas été retenue sur le tracé de la LGV Paris-Bordeaux.

Cette situation peut constituer un handicap pour les cadres de Legrand qui se rendent régulièrement à Paris pour échanger avec la direction régionale de Bagnolet (Seine-Saint-Denis). « Les trajets peuvent durer 3 h 30, voire 4 h, ce qui nous impose de faire l'aller-retour sur deux jours », admet Olivier Ten, délégué syndical central à la CGT Legrand. L'isolement de Limoges s'avère aussi un problème pour attirer des candidats qualifiés, jeunes et urbains. « Nous sommes attentifs à ce que notre implantation régionale ne nous fasse pas perdre en compétitivité, confie Patrice Soudan, directeur général adjoint de Legrand. Nous sommes régulièrement invités par les élus locaux pour débattre autour de nouveaux projets de transports. » La multinationale peut compter sur le soutien des collectivités locales pour essayer d'améliorer la mobilité vers les grandes métropoles. En juillet 2017, la liaison rapide Limoges-Bordeaux, qui a réduit le trajet à 2 h 20 au lieu de 3 h, a été mise en place grâce à l'action de la région Nouvelle-Aquitaine auprès de la SNCF. Un premier pas. Un plan d'investissement de 1,6 Md € a par ailleurs été engagé par l'Etat pour moderniser la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse d'ici à 2025. Du côté de la route, la RN 147 entre Limoges et Poitiers fait toujours l'objet de vifs débats entre les partisans d'une autoroute payante (chefs d'entreprise) et ceux d'une route express gratuite (élus locaux). Des projets de travaux sont en cours pour aménager certaines portions en 2 x 2 voies mais le consensus entre les acteurs du territoire n'est pas encore acquis.

Prix exorbitant de l'avion. Et si l'avion reste le moyen le plus rapide pour rejoindre Paris, il est aussi le plus cher. La communauté d'agglomération de Limoges a pour ambition de faire baisser le prix exorbitant des vols, actuellement compris entre 300 et 600 euros l'aller- retour. L'agglomération finance à hauteur de 25 % le budget du syndicat mixte de l'aéroport de Limoges-Bellegarde.

Et le président de la collectivité, Gérard Vandenbroucke, compte bientôt réussir à régler en partie ce problème tarifaire. En effet, son intercommunalité changera de statut à la fin de l'année, pour devenir communauté urbaine. Elle verra de ce fait sa dotation globale de fonctionnement augmenter de 3,4 M€ pour l'année 2019. « Une partie de cette dotation pourrait servir à augmenter notre participation dans l'aéroport et ainsi diminuer le prix des trajets », envisage-t-il.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur