En direct

Evénement

Legrand est plus optimiste pour cette année

CORINNE MONTCULIER |  le 18/02/2000  |  IndustrieEnergieNégoceInternationalEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Industrie
Energie
Négoce
International
Europe
France
Valider

En raison d'un premier semestre 1999 décevant, les résultats sont modestes pour le groupe d'appareillage électrique

L'année 1999 s'est mieux terminée pour Legrand qu'elle n'avait commencé, grâce à l'amélioration du marché européen au second semestre, à une bonne conjoncture aux Etats-Unis et en Asie et, malgré quelques inquiétudes, en Amérique latine. « Nous avons réussi à maintenir nos marges et à dégager une petite croissance », commente Olivier Bazil, directeur général adjoint de Legrand.

Le chiffre d'affaires mondial s'établit à 2,3 milliards d'euros (15,1 milliards de francs), soit + 4,8 % à structure et changes constants, avec + 6,4 % à l'étranger. Le bénéfice net, de 204 millions d'euros (1,34 milliard de francs), représente 8,9 % du chiffre d'affaires.

Le leader mondial de l'appareillage électrique d'installation de basse tension ne représente toutefois que 5 % du marché mondial, très atomisé. En France, qui concentre encore 35 % du chiffre d'affaires, l'activité s'est nettement redressée à partir de juin, avec une croissance de + 4,3 % sur le seul second semestre.

Une politique de croissance externe soutenue

Pour l'année à venir, Legrand table sur un taux de croissance soutenu de son activité et une accélération de la progression de ses résultats, grâce à la bonne orientation du marché européen et aux investissements réalisés en 1999. En effet, plusieurs acquisitions ont été réalisées dans le courant de l'année : Ceb en Italie, l'activité interrupteurs et prises de courant de General Electric aux Etats-Unis et la division appareillage électrique d'Anam en Corée du Sud.

« Nous faisons des acquisitions de taille moyenne mais très ciblées qui nous permettent de renforcer notre position dans certains pays ou sur une gamme de produits, commente Olivier Bazil. Il y a énormément d'opportunités d'acquisitions, et il est certain que nous les saisirons. » Legrand s'intéresse en particulier à l'Europe et aux Etats-Unis. « Mais nous ne négligeons pas les pays émergents, comme ceux d'Amérique latine et d'Asie », souligne Olivier Bazil.

Parallèlement, Legrand mise sur un renouvellement constant de ses gammes de produits et lance de nouvelles gammes en Europe. En 2000, 43 % des ventes devraient concerner des produits mis sur le marché depuis moins de cinq ans, contre 33 % en 1996. « Et cette évolution va en s'accélérant », prévoit Olivier Bazil. La part du chiffre d'affaires des équipements pour réseaux voix, données, images (VDI) est passée de 3 % en 1995 à 9 % en 1999, avec une progression plus importante aux Etats-Unis.

Legrand est également en train de refondre son système européen de prévision de prise de commande et de production. L'objectif est d'arriver à une plus grande souplesse de production et à livrer aux grossistes les commandes de leurs clients déjà préparées.

PHOTO

Legrand mise sur le renouvellement constant de ses produits et lance de nouvelles gammes en Europe.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 07/2020

Voir

Guide pratique de l'AMO

Guide pratique de l'AMO

Date de parution : 07/2020

Voir

40 guides et outils pour conclure un marché

40 guides et outils pour conclure un marché

Date de parution : 06/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur