En direct

Lège-Cap-Ferret contraint de revoir son PLU
La préfet de Gironde a suspendu le PLU de Lège-Cap-Ferret car il accordait une trop grande place à l’urbanisation. - © GODARD / ANDIA.FR

Lège-Cap-Ferret contraint de revoir son PLU

Orianne Dupont |  le 21/09/2018  |  UrbanismeGirondePLU

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Urbanisme
Gironde
PLU
Valider

Gironde -

Le couperet est tombé le 26 juillet dernier : la préfecture de Gironde a suspendu le plan local d'urbanisme (PLU) de Lège-Cap-Ferret, commune du nord du bassin d'Arcachon. C'est la première fois que cette mesure - prévue dans le Code de l'urbanisme (article L. 153-25) pour les PLU non couverts par un schéma de cohérence territoriale (Scot) - est employée dans le département.

Lors d'une délibération d'août 2017, le conseil municipal avait détaillé un nouveau PLU, assorti d'une demande de dérogation d'ouverture à l'urbanisation de 43 ha (dont 23 ha de zone d'activités, 3,5 ha d'habitat social et 15 ha à vocation pavillonnaire). Le préfet avait alors émis un avis défavorable constatant « une urbanisation excessive, une faible densité et une non-prise en compte des risques naturels. » Des arguments qui n'ont pas convaincu le maire (DVD) Michel Sammarcelli : « Le préfet estime que ces zones urbanisées ne sont pas indispensables, alors que notre développement économique passe par là, et la dérogation demandée ne concerne que 0,5 % de notre territoire. » En juillet 2018, les élus de Lège-Cap-Ferret ont tout de même approuvé ce nouveau plan.

Nouveau PLU en juin 2019. En ce qui concerne les risques naturels, le maire considère que la définition des périmètres est du ressort de l'Etat et non de la commune. Il se montre plus coopératif pour la densification et parle de combler les dents creuses et de construire du logement social à Lège, mais insiste sur les particularités de son territoire constitué de « villages ». Il prévoit de retravailler prochainement le projet d'aménagement et de développement durable (PADD) afin de présenter un nouveau PLU en juin 2019, dont le projet de zone d'activités pourrait être réduit de moitié.

Michel Sammarcelli vient de retirer la délibération en cause lors du conseil municipal. Non sans manifester son mécontentement… En attendant l'adoption d'un nouveau plan, la ville est régie par le règlement national d'urbanisme (RNU) : les permis de construire passent désormais par les services de l'Etat. « Ce qui pourrait être catastrophique pour la commune », estime le maire, selon qui le RNU ne prend pas en compte les spécificités locales. Argument auquel s'oppose la préfecture qui indique qu'il permet au contraire de bloquer des projets.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur