En direct

Leclercq Rénovation de l'institut du sport PARIS 12e

Catherine Séron-Pierre |  le 01/11/2009  |  ImmobilierArchitectureParishygièneBois

Dusapin -

Un plan de rénovation et de modernisation de l'Insep (Institut national du sport et de l'éducation physique) a été lancé en 2004, décliné sur quatre années, avec pour objectifs d'améliorer les performances sportives, notamment au travers des conditions d'entraînement, d'améliorer la qualité de vie des sportifs, de prendre en compte le bilan écologique du site, l'insertion paysagère et la mise en valeur du patrimoine. Cela a conduit à réaménager les bâtiments d'hébergement au nord, et à regrouper un pôle sportif, exclusivement consacré à l'entraînement, dans la partie sud du terrain. En réponse au mitage du site, le projet Dusapin-Leclercq s'inscrit dans une volonté de compacité programmatique, il rassemble quatre disciplines dans un bâtiment unique et permet la suppression des objets éparpillés.

L'Insep regroupe au cœur du bois de Vincennes, sur une trentaine d'hectares, les infrastructures et superstructures dédiées à la préparation des équipes olympiques, à la formation des athlètes et des cadres sportifs. L'agence Dusapin-Leclercq a d'abord été chargée d'une mission d'urbaniste sur l'ensemble du site pour guider le PPP car le projet de rénovation porte sur la totalité de l'institut du sport, et donc d'élaborer un plan d'aménagement d'ensemble sur les 30 ha. D'emblée, les architectes ont observé que le site de l'Insep se présentait comme la surimpression d'un ordonnancement classique axé et symétrique, sur le système particulier de composition du bois de Vincennes. L'occupation du site s'est poursuivie au cours du temps par une prolongation de ce principe ordonnancé autour d'un grand espace central, tout en procédant à une dispersion de certains bâtiments en frange du terrain.

Le campus se décompose désormais en trois bandes fonctionnelles, parallèles à l'avenue du Tremblay sur laquelle se situe l'accès principal :

- au nord, une bande dédiée à l'hébergement ;

- la bande médiane occupée par les terrains d'évolution extérieurs ;

- au sud, les bâtiments d'entraînement.

Pour éviter de poursuivre l'étalement pavillonnaire de l'Insep, les architectes ont donc rassemblé plusieurs disciplines en un seul pôle. Le principe consistait à faire un jeu à somme nulle, du point de vue surface bâtie et du point de vue occupation du terrain. Le résultat est un bâtiment compact qui respecte la limite altimétrique autorisée de 12 m et s'inscrit dans la bande sud en complétant l'archipel d'un nouvel élément fort.

Une autre de leurs préoccupations, pour améliorer le cadre de vie des sportifs et s'inscrire dans une démarche environnementale, visait à laisser le bois entrer dans l'emprise. 1 500 arbres ont été plantés (contre 235 abattus). Les mouvements de terre générés par le projet - toute la terre est restée sur le site - s'inscrivent dans un traitement paysager à l'échelle du campus. Un travail a été mené avec l'agence TER sur les trajets usuels, les parcours de jogging, mais aussi le cheminement de l'eau avec des levées de terre.

Jeu de construction

Le bâtiment ne devait pas dépasser 12 m de hauteur mais accueillir des disciplines sportives dont certaines exigeaient une grande hauteur sous plafond. La création de douves autour du bâtiment permet l'implantation du niveau le plus bas à -3,50 m (éclairé en cour anglaise) et offre des accès de plain-pied avec l'extérieur. Le projet, le plus compact possible, est [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Leclercq Rénovation de l'institut du sport PARIS 12e

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX