En direct

Le vieillissement de la population ouvre un marché colossal aux professionnels de l'adaptation de l'habitat
Installation d’un lit douche - © SM

Le vieillissement de la population ouvre un marché colossal aux professionnels de l'adaptation de l'habitat

le 10/04/2013  |  BâtimentTravailEphadCorrèzeFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Bâtiment
Travail
Ephad
Corrèze
France
Technique
Valider

Alors que le nombre de personnes de plus de 75 ans devrait être multiplié par deux d'ici trente ans, ce sont 300.000 emplois que pourrait créer le marché de l'adaptation des logements.

La ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomime, Michèle Delaunay a résumé d'une phrase le sentiment qui animait les participants au colloque du Club de l'Amélioration de l'Habitat consacré mardi 9 avril à l'adaptation des logements existants à la vieilliesse et au handicap : "Nous sommes à un moment extrêment important".

Sous le double effet de l'échéance de 2015 fixée par la loi sur le handicap pour la mise en accessibilité des bâtiments et des logements et l'accélération du vieillissement de la population française (le nombre de plus de 75 ans devrait doubler d'ici trente ans et le nombre d'octogénaires atteindre les 5 millions), le secteur de la construction se trouve en effet face au défi de développer et d'organiser le plus vite possible un marché potentiellement porteur de croissance (et créateur de près de 300.000 emplois) mais encore quasiment inexistant.

Ce marché se subdivise en réalité en deux, à en croire l'étude du CAH dévoilée par son vice-président Pierre Luc Langlet : un marché de "l'urgence", soutenu par les collectivités locales, les professionnels de santé et porté par les entrepreneurs du bâtiment, qui concerne l'adaptation des logements pour des personnes âgées confrontées soudainement à un handicap causé par des chutes (on en compte 450.000 chaque année chez les plus de 65 ans en France) ou la maladie (1) ; et un "marché de la prévention", "qui n'existe pas encore pour les logements anciens", a précisé M. Langlet.

Des freins psychologiques

Or le potentiel économique pour une activité qui concerne a priori 28 millions de logements privés (dont 2/3 de maisons individuelles) est colossal. Pour libérer ce potentiel, le CAH a identifié les freins et les leviers correspondants.

Si les freins peuvent être financiers - les travaux à réaliser sont chers ("environ 8000 euros pour des ménages au revenu annuel de 12000 euros", selon Christian Mourougane, directeur général adjoint en charge des politiques d’intervention de l’Anah) - et techniques - les travaux sont difficiles à réaliser dans des logements parfois dégradés ou inadaptés, ils sont d'abord psychologiques démontre l'étude du CAH.

Les personnes âgées sont souvent dans le déni de leur vieillissement et refusent des installations au design "hôpital".

C'est pourquoi le CAH propose le lancement d'une campagne de communication et de sensibilisation du grand public. autour d'une notion forte : l'anticipation. Pourquoi ne pas effectuer dès maintenant, couplés avec des travaux de décoration ou de rénovation énergétique, l'adaptation des logements ?

Cela nécessiterait le développement d'une offre de produits et de concepts universels et d'un design "qui ne fait pas vieux", d'une offre de travaux globale proposée par des professionnels du bâtiment formés et informés - par exemple avec l'aide d'ergothérapeuthes (multiplier en somme les professionnels porteurs de la marque Handibat de la Capeb ou Pro de l'accessibilité de la FFB), et d'incitations financières appropriées.

Si cela se met en place, alors "la France aura retrouvé son triple A social - anticipation, adaptation, accompagnement - le seul que les agences de notation ne pourront nous enlever a conclu Michèle Delaunay sous les applaudissements.

Le Limousin, laboratoire de l'adaptation des logements

"Le Limousin est la région la plus âgée de France", a rappelé lors du colloque du CAH, Alain Ballay, vice-président du Conseil général de Corrèze. "Nous représentons l'Europe de dans 20 ans !", a renchéri Eric Correia, 1er vice-président de la Communauté d'agglomération du Grand Guéret.

Les départements ont donc mis en place des dispositifs spécifiques pour aider à l'adaptation des logements : un soutien financier par exemple pour l'installation d'équipements sanitaires adaptés  jusqu'à 5000 €, un fonds de solidarité pour l'équipement domotique (Fosed) en partenariat avec EDF qui offre jusqu'à 700 € pour la mise en sécurité électrique du logement et finance jusqu'à 80 % d'une installation domotique.

La Corrèze a également réservé dans des immeubles des logements adaptés (24 sont déjà créés, 83 autres sont en projet) qui permettent aux personnes de rester dans leur environnement local et mis en place un système de "maison de retraite à domicile".

(1) parmi les solutions préconisées : pose de douches, de barres de maintien, de revêtements non-glissant, d'éclairage adapté, domotique, mise en sécurité du gaz, de l'électricité...

Commentaires

Le vieillissement de la population ouvre un marché colossal aux professionnels de l'adaptation de l'habitat

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur