En direct

Le Vendée Globe uniquement avec des énergies propres !
- ©

Le Vendée Globe uniquement avec des énergies propres !

Defawe Philippe |  le 29/10/2007  |  France Energies renouvelablesEnergieVendéeSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Environnement
Energies renouvelables
Energie
Vendée
Santé
Technique
Valider

Le spécialiste de l'énergie solaire thermique et photovoltaïque Cervin EnR va se lancer dans l'aventure du prochain Vendée Globe avec un bateau innovant qui sera le premier à utiliser uniquement des énergies propres.

Lors des courses au large, les skippers utilisent le moteur pour produire leur électricité. Ils embarquent environ 450 litre de gazole, ce qui génère environ 250 Ah/ jour (Ampère heure par jour) soit 3,6 kWh/ jour afin d’alimenter tous les instruments de navigation à bord (GPS, radar, système de navigation …).

Dans le but à la fois sportif et écologique, Cervin EnR a développé pour le Vendée Globe 2008 une solution novatrice d’alimentation électrique pour son bateau.
L’objectif est d’alimenter les instruments de bord grâce à 3 sources d’énergie : le solaire, cœur de métier de Cervin EnR, la pile à combustible et l’hydrogénérateur.

Mode d’emploi
Les panneaux solaires utilisés sont panneaux de la catégorie "polycristalline" (et "amorphe" pour les panneaux prochainement installés sur le mât, roof...). La source d’énergie produite est stockée dans une batterie d’une puissance 300 Ah.
Ces panneaux produiront de l’énergie en fonction de la durée d’ensoleillement sur les parcours de courses. Ils seront couplés à la pile à combustible qui prendra le relais lorsque les panneaux ne pourront plus produire suffisamment...
Le modèle de pile à combustible installée sur le bateau pourra fournir de son côté une moyenne de 130 Ah / jour. En fonction des conditions de navigation et de la vitesse du bateau, la pile à combustible sera couplée à l’hydrogénérateur…
Ce dernier fonctionne suivant le même principe qu'une éolienne. La différence vient du fait que l'énergie transformée en électricité ne vient pas du vent mais de la vitesse du bateau. Une hélice est trainée dans le sillage et fait tourner un alternateur en suivant exactement le même principe que celui d'une éolienne.
Un hydrogénérateur peut produire 5Ah (Ampère heure) à 5 nœuds soit 60Wh, sa production démarre en moyenne à partir de 2,5 nœuds en fonction du modèle utilisé.
Les hydrogénérateurs permettent une production quotidienne pouvant aller jusqu'à 385 Ah, ce qui constitue un apport d'énergie intéressant, si on en juge par la consommation moyenne d’un 60 pieds.
L’hydrogénérateur à bord du "Cervin EnR" sera donc utilisé dès que la vitesse du bateau sera jugée suffisante pour que la production d’électricité issue de cette source soit importante.

Ainsi, les ingénieurs de Cervin EnR prévoient que la pile à combustible fonctionne de 50 à 100 % du temps de navigation et que l’hydrogénérateur viendra compléter la pile à combustible dès que la vitesse de navigation sera supérieure à 5 nœuds, pour ne pas freiner le bateau en deçà.
Quant aux panneaux solaires ils emmagasineront durant toute la durée de la course le maximum d’énergie solaire afin d’alimenter la batterie.
J-P D

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur