En direct

Le tunnel urbain exigeant de la Voie Sud

C. R. |  le 05/02/2016  |  BâtimentHaut-RhinOuvrage d'art

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Haut-Rhin
Ouvrage d'art
Valider
Mulhouse -

Lauréat du lot de génie civil-VRD, le groupement Bouygues TP-Alter engagera, en avril à Mulhouse, les travaux du barreau central, dernier tronçon de la Voie de liaison Sud (VLS) dans le secteur de la gare. La consultation, l’été prochain, pour les équipements, la signalisation et l’éclairage, permettra de livrer en septembre 2017 cette ultime phase de la VLS, chiffrée à 12,7 millions d’euros HT.

Cœur de cette section centrale de 800 m, le tunnel sous le parvis de la gare aura fait phosphorer la maîtrise d’ouvrage (Ville pour l’aspect technique et communauté d’agglomération pour le financement, apporté à plus de 75 % par le département du Haut-Rhin) et sa maîtrise d’œuvre, conduite par Arcadis et Egis. La structure de l’ouvrage a été achevée dès 2005, afin de tenir compte de l’arrivée du tramway en surface. Depuis, elle est donc figée : un portique de 10 m de large et 4,5 m de hauteur libre, avec des piédroits en pieux tangents, encastrés dans un chevêtre en béton armé, supportant un complexe dalle préfabriquée-hourdis. « Il reste à construire les deux têtes d’entrée-sortie et à déblayer le tunnel par un terrassement en taupe », précise Manuel Ory, ingénieur au pôle voirie de la Ville.
Contrainte supplémentaire. Par ailleurs, le tunnel a changé de catégorie. Le site ayant été « rattrapé » par le développement immobilier de la ZAC Gare, le Centre d’études des tunnels (Cetu), sollicité par la maîtrise d’ouvrage, a conclu à une « continuité aéraulique » avec la nouvelle couverture du parvis. La longueur à prendre en compte passe du coup à 330 m, au-dessus du seuil de 300 m qui impose des mesures de sécurité plus élevées. La contrainte de dimensions ne permettait pas d’installer des gaines de désenfumage sans rogner sur la hauteur autorisée de circulation, ce qui était contraire à l’objectif de contournement du centre-ville par les poids lourds. L’Etat a donné son aval à une mesure compensatoire : l’aménagement d’une galerie latérale de sécurité, qui réduit légèrement la largeur de chaussée.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur