En direct

Le triomphe de la machine
Glissée dans l’épaisseur de la ville historique, l’extension offre une vue sur l’enchevêtrement très parisien des toitures et des pignons. - © PHOTOS : DSL STUDIO

Le triomphe de la machine

Marie-Douce Albert |  le 07/12/2018  |  RéalisationsOMAEquerre d'argent 2018Equerre d'argent

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
OMA
Equerre d'argent 2018
Equerre d'argent
Valider

Prix spécial du jury -

A dépasser les limites strictes de l'architecture pour offrir une mécanique aux artistes, Lafayette Anticipations est une opération « hors normes ».

En travaillant sur l'installation du centre d'art de la fondation des Galeries Lafayette dans un ancien bâtiment industriel parisien, Rem Koolhaas dit avoir réalisé que « la préservation est une idée moderne, qui date de la Révolution française ». L'architecte néerlandais, cofondateur de l'agence OMA, n'a pas vu de contradiction à penser un projet à la fois contemporain et respectueux de l'histoire. A intervenir sur un édifice du XIXe siècle, dans le secteur sous haute protection patrimoniale du Marais, à Paris (IVe ), la marge de manœuvre était néanmoins étroite… Pas plus large que l'emprise de la cour, en tout cas. Dans ce vide, OMA, en partenariat avec l'agence française Data Architectes, a inséré une fine tourelle de verre et créé ainsi 225 m² SP supplémentaires, portant à 2 200 m² SP la surface totale du centre Lafayette Anticipations, qui a ouvert en mars dernier (lire « Le Moniteur » du 20 avril 2018, page 76) .

Possibilités immenses. C'est peu en apparence. Les possibilités offertes par l'extension sont pourtant immenses. Rem Koolhaas a en effet outrepassé les frontières de l'architecture pour mettre un dispositif au service des artistes invités : la tourelle est équipée d'un jeu de quatre planchers mobiles qui permettent de donner 49 configurations différentes aux espaces. Avouant aux membres du jury de l'Equerre d'argent son intérêt particulier pour « les hybrides de constructions et de machines », l'architecte a estimé que cette intervention, « aussi radicale que modeste, qui recourt à une technique finalement simple mais relativement efficace et bon marché », peut répondre « au goût des artistes d'aujourd'hui pour les défis. La situation qu'ils trouvent là n'est pas classique mais ils peuvent l'influencer ». Pour le jury, l'intelligence de cette réponse hors normes, qui exprime à la fois « une abnégation formelle et un jusqu'au-boutisme dans le déploiement d'une fonctionnalité », méritait d'être spécialement saluée.

Maîtrise d'ouvrage : Citynove Asset Management, pour Galeries Lafayette SA.
Maîtrise d'œuvre : OMA, architecte mandataire ; Data Architectes, architecte partenaire ; Eckersley O'Callaghan, BET structure.
Entreprises principales : Eiffage Construction métallique (charpente, murs rideaux), Altor (appareils élévateurs), Tambè (planchers mobiles).
Coût des travaux : 12 millions d'euros HT.

PHOTO - 16010_962286_k3_k1_2236650.jpg
Le long des façades autrefois sur cour de l’immeuble du 9, rue du Plâtre, les planchers sont mus par un système de crémaillères. - © PHOTOS : DSL STUDIO

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur