En direct

Le tribunal administratif de Paris suspend les travaux d’extension de Roland-Garros
Vue aérienne du projet de nouveau stade. - © © Arte Factory

Jurisprudence

Le tribunal administratif de Paris suspend les travaux d’extension de Roland-Garros

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 25/03/2016  |  ImmobilierArchitectureAménagementRéglementationTechnique

Le 24 mars, le tribunal administratif de Paris a ordonné la suspension de l’exécution du permis de construire portant sur la création d’un court de 4 900 places dans le jardin des serres d’Auteuil. Cette nouvelle enceinte s’inscrit dans le cadre du projet de modernisation du stade de Roland-Garros.

Nouveau coup dur pour le projet d’extension de Roland-Garros. Le 24 mars, le tribunal administratif de Paris, saisi en référé, a ordonné la suspension des travaux de construction d’un nouveau court de 4 900 places dans le jardin des serres d’Auteuil. Dans un communiqué, la Fédération française de tennis (FFT) annonce qu’elle va se pourvoir en cassation «afin de s’en remettre à la décision du Conseil d’Etat».

La décision de justice porte sur le permis de construire délivré par la mairie de Paris, le 9 juin 2015. Le juge commence par rappeler que si un projet de construction ne peut intervenir dans un site classé qu’avec l’accord express du ministre chargé du site, ce dernier «n’a, toutefois, pas le pouvoir d’autoriser les mesures qui seraient l’équivalent d’un véritable déclassement, le déclassement total ou partiel ne pouvant être prononcé, après avis de la commission des sites, que par décret en Conseil d’Etat.» En l’occurrence, le tribunal a estimé que «les travaux projetés dans le jardin des serres, compte tenu de leur impact sur la vocation et l’aspect des lieux, pouvaient être assimilés à un déclassement partiel». Par conséquent, en l’absence de décret en Conseil d’Etat, il a «retenu un doute sérieux, en l’état de l’instruction, sur la légalité du permis de construire».

Les travaux déjà interrompus par le tribunal de grande instance

Selon le juge, il y a aussi urgence, autre condition posée pour suspendre l’exécution d’une décision, en plus de l’existence d’un moyen propre à créer un doute sérieux quant à sa légalité. Le 18 décembre 2015, le tribunal de grande instance de Paris avait déjà stoppé les travaux suite à une action intentée par les descendantes de Jean-Camille Formigé, l’architecte des serres d’Auteuil, pour une période maximale de trois mois (à compter de la signification de la décision). Le juge administratif a considéré que «les travaux interrompus en décembre dernier dans le cadre d’une autre procédure judiciaire étant susceptibles de reprendre, la condition d’urgence était par ailleurs remplie». Le chantier est ainsi suspendu jusqu’à ce que la juridiction administrative statue sur la demande d’annulation du permis de construire.

Commentaires

Le tribunal administratif de Paris suspend les travaux d’extension de Roland-Garros

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX