En direct

« Le tramway soude la métropole »
PHOTO - 646204.BR.jpg - © Grand Dijon

« Le tramway soude la métropole »

Propos recueillis par Christiane Perruchot |  le 15/06/2012  |  Haute-CorseFrance entièreCollectivités localesTransportsInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Corse
France entière
Collectivités locales
Transports
International
Jura
Haute-Saône
Doubs
Côte-d'Or
Haut-Rhin
Bas-Rhin
Territoire de Belfort
Etat
Valider
François Rebsamen et Jean-Louis Fousseret, maires de Dijon et de Besançon -

Bientôt réunies dans un pôle métropolitain, les capitales de la Bourgogne et de la Franche?Comté partagent déjà l’expérience de la régénération urbaine, issue de la construction d’un réseau de tramway.

Qu’apporte le tramway à vos deux agglomérations ?

François Rebsamen : Avec 32 000 voyageurs quotidiens sur la ligne est-ouest, le réseau de bus était saturé, et la cadence ne pouvait être améliorée en l’état sans un site propre. Avec un itinéraire de 20 km réalisé en une seule opération, Dijon entre dans le club des grandes villes, témoignant d’un dynamisme et d’une attractivité renouvelée. Le tramway est l’outil d’une stratégie globale d’urbanisme qui consiste à reconstruire la ville sur elle-même : reconversion des friches militaires et industrielles du sud de l’agglomération, requalification des entrées de ville, développement des zones d’activités, en particulier Valmy au nord, et redistribution de l’espace public entre la voiture, les piétons et le vélo. Sans tramway, il serait difficile de rendre piétonnier tout le centre historique.
Jean-Louis Fousseret : Le tramway n’est pas uniquement un mode de transport écologique, c’est un accélérateur du développement économique. Pour une entreprise, l’attractivité d’une ville ne se résume pas à la qualité des zones industrielles et de la main-d’œuvre. Le tramway donne à la ville une notoriété dont les effets commencent à se faire sentir. Des promoteurs et investisseurs de centres commerciaux se positionnent depuis le lancement du projet. Les trajets domicile-travail des Bisontins seront facilités, par exemple dans le quartier des Hauts du Chazal, qui abrite la faculté de médecine et le CHRU, et concentre 10 000 emplois. Dans une ville étroite comme Besançon, la vitesse commerciale des bus est difficile à améliorer. Avec ce projet, j’ai réellement le sentiment de faire mon boulot de maire.

Quelles fonctions nouvelles apportera le pôle Besançon-Dijon, alors que le réseau métropolitain Rhin-Rhône s’étiole et qu’un pôle métropolitain Centre Franche-Comté est en train de naître ?

François Rebsamen : Le réseau métropolitain Rhin-Rhône, motivé par le lancement de la LGV Rhin-Rhône, a vite trouvé ses limites. Dijon n’a pas suffisamment de visibilité au sein de ce vaste territoire. C’est pourquoi, cette année, l’agglomération n’a pas fait stand commun au Mipim de Cannes. Je constate que Mulhouse se tourne vers Strasbourg, que Besançon éprouve le besoin de se rapprocher du Jura et de la Haute-Saône grâce au projet de pôle métropolitain Centre Franche-Comté, que le Territoire de Belfort et le Pays de Montbéliard forment une aire urbaine. Dijon n’a pas besoin de conforter son territoire. En revanche, elle a tout intérêt à se rapprocher de la capitale franc-comtoise. D’où le projet de pôle métropolitain Besançon-Dijon, qui se concrétisera le 1 er janvier 2013. En octobre, avec Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, nous ferons le point sur le renforcement de la coopération actuelle, qui concerne principalement les universités et les CHU. Les deux capitales ont un destin à partager dans la prospection économique, du fait de leur complémentarité. Nous avons également commencé à parler d’un TER Intercités.
Jean-Louis Fousseret : Président fondateur de la métropole Rhin-Rhône avec François Rebsamen et Jean-Marie Bockel, je ne remets pas en cause son utilité. Son échelle interrégionale fut indispensable dans la phase de lancement de la LGV Rhin-Rhône. En attente des avis du conseil régional de Franche-Comté le 22 juin et des conseils généraux, le pôle métropolitain Centre Franche-Comté est quasiment constitué. Il regroupe les agglomérations de Besançon, Dole, Vesoul, Lons-le-Saunier et Pontarlier, soit 320 000 habitants. Il s’emparera notamment de la question des déplacements urbains et interurbains, des questions économiques, de l’aménagement numérique…
Le Grand Besançon est aussi volontaire pour créer un second pôle métropolitain, interrégional cette fois, avec le Grand Dijon. Les deux ne seront pas concurrents mais complémentaires. Avec Dijon, il s’agit d’être visible dans des domaines de dimension internationale, comme l’enseignement supérieur et la recherche, et dans des secteurs qui nécessitent une masse critique : la promotion économique à l’international, la culture, les transports interrégionaux.

François Rebsamen

1951 : naissance à Dijon.
Maîtrise de droit public, DESS de sciences économiques et diplôme de sciences politiques.
1984-1991 : cabinets ministériels.
1997 : secrétaire national du Parti socialiste.
2001 : maire (PS) de Dijon.
Depuis octobre 2011 : vice-président du Sénat.

Jean-Louis Fousseret

1946 : naissance à Besançon.
1967 : diplôme de l’Ecole nationale d’horlogerie de Besançon. Technicien en informatique.
1983-2001 : adjoint au maire de Besançon.
1997-2002 : député du Doubs.
2001 : maire (PS) de Besançon et président de la communauté d’agglomération.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur