En direct

Le tramway à l’enquête publique

Rémy Mario |  le 17/05/2013  |  TransportsCollectivités localesVaucluse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Collectivités locales
Vaucluse
Valider
AVIGNON -

A l’étude depuis plusieurs années, le projet de tramway de l’agglomération avignonnaise se concrétise. Les premiers travaux sont prévus en fin d’année, si le calendrier défini par le maître d’ouvrage, l’agglomération du Grand Avignon, et son mandataire, la SPL Tecelys, est respecté.

Deux lignes et 26 stations

L’enquête publique lancée depuis le 29 avril se poursuivra jusqu’au 14 juin. Elle porte sur la création, pour des rames de tramway « court » (26 m maximum pouvant transporter jusqu’à 150 personnes), de deux lignes totalisant 14,47 km entre Avignon et Le Pontet. La ligne A (9,225 km, 16 stations) relie d’ouest en est, l’île Piot à la gare du Pontet avec un débranchement vers Réalpanier et le futur centre d’exploitation et de maintenance du tramway. La ligne B (5,245 km, 10 stations) connecte du nord au sud, la rue de la République au quartier Saint-Chamand. « L’approfondissement des études de tracé a permis en 2012 d’optimiser celui-ci : l’hypothèse d’un terminus à Villeneuve-lez-Avignon abandonnée, l’île Piot devient la principale porte d’entrée pour l’ouest de l’agglomération. La création d’un second terminus de la ligne A à Réalpanier permettra d’assurer la desserte de l’est de l’agglomération et d’intégrer un quatrième parc-relais. Au total, cinq stations ont été ajoutées sur le tracé », précise Eddy Leroux, directeur de projet. Confié pour la maîtrise d’œuvre à un groupement piloté par SNC Lavallin avec SCE, Safège et Ilex, ce tramway chiffré à 250 millions d’euros HT est en consultation pour la maîtrise d’œuvre du centre d’exploitation et de maintenance (marché prévu à la rentrée) et pour le matériel roulant, un marché de 26 rames, qui devrait être attribué dans les prochaines semaines. « Les premiers appels d’offres travaux sont prévus avant le début de l’été pour permettre la création des 3 000 places des parcs relais et une liaison routière sur l’île Piot, entre le pont de l’Europe et le pont du Royaume », ajoute Eddy Leroux. Devraient s’enchaîner ensuite les déviations de réseaux, les travaux de plate-forme, la mise en place des équipements jusqu’à la mise en service prévue fin 2016. Les enjeux de ce projet ? Doter une agglomération de 270 000 habitants et plus largement une aire urbaine de plus de 500 000 habitants d’un système de transports collectifs (bus et tram) performant pouvant répondre aux objectifs de développement du schéma de cohérence territoriale (Scot) adopté en 2011 ; engager une requalification urbaine sans précédent qui va notamment se traduire par le réaménagement de 32 ha d’espaces publics, la plantation de 1 300 arbres et la mise en valeur du patrimoine historique aux abords des remparts.

PHOTO - 724083.BR.jpg
PHOTO - 724083.BR.jpg - © COGA

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur