Événement

Le Tour de France de la construction : Etape 6 : Epernay – Metz (207,5 km)

A l’occasion du Tour de France 2012, lemoniteur.fr et Europcar vous proposent de suivre la Grande Boucle d’une manière originale qui relie le monde du cyclisme à celui de la construction, histoire de faire la course en tête sans quitter le casque de chantier ! Aujourd’hui, gros plan sur la sixième étape qui se court le 6 juillet entre Epernay et Metz.

Une entreprise

Les précieux cailloux de Vaglio SAS (Moselle)

A Malancourt-la-Montagne (Moselle), trois jeunes entrepreneurs ont repris les carrières millénaires de Jaumont. En surface, Vaglio SAS extrait la roche calcaire aux reflets mordorés qui a servi à construire tous les bâtiments historiques de Metz et de sa vallée. « Jaumont, Pierre de Soleil » constitue aujourd’hui une marque déposée qui s’exporte du Japon à la Floride.

P D-G du groupe de 150 salariés, James Scheider s’attaque également aux profondeurs jusqu’alors inexploitées de la carrière. Le sous-sol recèle 70 millions de tonnes de calcaire dur dont l’extraction permettra de limiter le recours aux matériaux alluvionnaires.

L’entreprise utilise les voies navigables pour fournir du granulat aux producteurs de béton belges, luxembourgeois et néerlandais.

 

Un homme

Jean-Louis Jolin jette des ponts vers l’histoire

Deux ponts en cours de livraison au Luxembourg, trois autres dans les cartons côté français, un livre à rédiger, des cours à préparer… A 77 ans, Jean-Louis Jolin occupe avec une énergie intacte les terrains qui lui sont chers. L’architecte dirige toujours le cabinet messin qu’il a fondé avec son épouse en 1968. Il compte à son actif la réalisation d’une vingtaine d’autoroutes, ponts et viaducs, et la définition architecturale des ouvrages d’art de la LGV Est.

Intervenant à l’Ecole des Ponts- Paritech, il inculque aux jeunes ingénieurs ses principes d’exigence et de minutie. Auteur et photographe, il a braqué son objectif sur les cathédrales de Metz et de Toul, sur les usines de Lorraine et sur le pont parisien Alexandre III. Membre de l’Académie d’histoire de Metz et de la société d’histoire et d’archéologie de la Lorraine, l’architecte s’est impliqué en 2011 dans les commémorations de l’année Belle-Isle, maréchal-urbaniste qui transfigura Metz, et prépare un inventaire des églises mosellanes.

 

Un ouvrage

 

L’abbaye de Saint-Mihiel s’invente un avenir

La livraison de la restauration de la salle capitulaire remettra l’abbaye bénédictine de Saint-Mihiel sous les feux de l’actualité, deux mois après le passage du Tour. Conduit par Pierre-Yves Caillaut, architecte en chef des Monuments historiques, le chantier complète des décennies de mise en valeur du monument historique, un des joyaux lorrains de l’architecture religieuse du XVIIIème siècle, à côté de l’abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson. Les tranches suivantes concerneront la toiture et la charpente, puis l’hydro-gommage des façades.

Occupé par la mairie, la communauté de communes, le conseil général, le conservatoire de musique, l’office du tourisme et le musée, le palais abbatial de 7258  m2 (sans compter l’église) retrouvera-t-il une destination qui rende son lustre à l’une des plus anciennes bibliothèques bénédictines du monde ? Cette question  motive les études en cours sur la création d’un pôle du livre, à la place de l’ancien tribunal.

 

Demain, sur lemoniteur.fr, suivez la septième étape du Tour entre Tomblaine et La Planche-des-Belles-Filles

 

Pour découvrir chaque étape, cliquez ici

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X