Le toit doit prendre toute sa part dans la transition écologique du logement !
Pascal Casanova, président de Promotoit - © Promotoit
Tribune

Le toit doit prendre toute sa part dans la transition écologique du logement !

Pascal Casanova, président de Promotoit |  le 16/03/2021  |  France ToitureToit-terrassepromotoit

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Toiture
Toit-terrasse
promotoit
Logement
Valider

Dans le vaste élan que connaît aujourd’hui le bâtiment, les pouvoirs publics doivent garder à l’esprit que le toit a un rôle central à jouer dans la transition écologique, estime Pascal Casanova, président de l'association Promotoit.

On le sait, le logement est au centre de deux enjeux majeurs de politique publique : la rénovation énergétique et la lutte contre l’artificialisation des sols. Pour rejeter moins de CO2 et consommer moins d’espace, le logement doit se réinventer : rénover massivement les logements et promouvoir une utilisation efficiente du foncier disponible apparaissent comme deux solutions indispensables. Et le gouvernement semble l’avoir bien compris.

Plusieurs mesures contenues dans le plan de relance ou dans le projet de loi Climat et Résilience vont en effet dans le bon sens : par exemple, l’enveloppe de 7 milliards d’euros pour la rénovation, dont 2 milliards sont fléchés vers MaPrimeRenov ; ou encore l’inventaire de toutes les friches disponibles, qui devrait permettre de jouer sur le renouvellement urbain.

Mais dans le vaste élan que connaît aujourd’hui le bâtiment, les pouvoirs publics doivent garder à l’esprit que le toit a un rôle central à jouer dans cette transition écologique.

En effet, les niveaux d’aide à la rénovation qui sont proposés (on sait qu’ils sont décisifs dans le déclenchement du geste de rénovation) ne tiennent aujourd’hui pas suffisamment compte des caractéristiques de coût et de performance des travaux : l’isolation des rampants de toiture par l’intérieur (ITI) ou l’isolation de la toiture par l’extérieur (ITE) bénéficient ainsi systématiquement des niveaux d’aide les plus bas, alors qu’on sait que le toit est le premier poste de déperdition thermique du logement (30 % de la déperdition thermique d’une maison faut-il le rappeler).

Logements  à Strasbourg conçus par J-C Metz
Logements à Strasbourg conçus par J-C Metz - © paul kozlowski
Lorsque la toiture est isolée et que les combles sont aménagés, il est possible de créer de nouveaux espaces habitables au-dessus des maisons, qui s’ajoutent aux mètres carrés existants.

Par ailleurs, le toit a aussi un rôle à jouer dans la lutte contre l’artificialisation des sols. Lorsque la toiture est isolée et que les combles sont aménagés, il est effectivement possible de créer de nouveaux espaces habitables au-dessus des maisons, qui s’ajoutent aux mètres carrés existants. Or, il a été démontré que, maisons individuelles et petits logements collectifs additionnés, plus de 110 millions de m2 de surface habitables sont directement disponibles au-dessus de nos têtes, sans consommation de foncier supplémentaire. On pourrait donc envisager la création d’une fiche CEE spécifique pour l’ITI et l’ITE, afin d’éviter de la confondre avec l’isolation des combles perdus, qui ne crée pas d’espace supplémentaire ? Cela permettrait de mieux valoriser ce type de travaux…

Enfin, pourquoi ne pas proposer au gouvernement d’inclure dans ses dispositifs d’incitation des communes à accepter des projets d’aménagement au-dessus d’un certain seuil de densité (plan « France Relance »), un critère tenant compte des combles aménageables, pour valoriser ce type de logements ? Cela serait vertueux à la fois sur le plan environnemental et économique, puisque cela serait sans charge additionnelle pour l’Etat.

Nous, professionnels des matériaux de toiture, sommes prêts à jouer le jeu de la transition écologique du bâtiment. En retour, nous demandons à l’Etat du pragmatisme (comme il a su le faire à travers l’initiative « Faire ») et de l’écoute dans l’élaboration de ses normes et de ses aides.

Plus que jamais, décideurs publics et professionnels du terrain ont besoin d’échanger afin de tendre vers un but commun !


(1) Promotoit est une association professionnelle regroupant les entreprises Edilians, Isover, Terreal, Unilin Insulation, VELUX, VMZINC, Wienerberger.

Commentaires

Le toit doit prendre toute sa part dans la transition écologique du logement !

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil