Chantiers

Le tiers lieu rennais Pasteur va accueillir une école maternelle

Mots clés : Education - ERP sans hébergement - Hôtels et pensions de famille

Après une phase d’expérimentation pilotée par Sophie Ricard et Patrick Bouchain, la mutation de l’Hôtel Pasteur, ancienne faculté dentaire en plein centre-ville de Rennes, vient de démarrer avec le lancement du chantier d’une école conçue par Encore Heureux. L’esprit «tiers lieu» d’origine sera conservé avec un hôtel à projets sur 2 150 m2.

«Pasteur est une utopie concrète» estime-t-on chez Encore Heureux. Une utopie à laquelle l’agence d’architecture participera comme concepteur d’une école maternelle, mais aussi qu’elle présentera à la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise, la proposition «Lieux infinis» portée par Encore Heureux ayant été sélectionnée pour assurer le commissariat du pavillon français.

A Venise, «Lieux infinis» convoquera des lieux qui parviennent à accueillir l’imprévu, offrent des zones de gratuité, intègrent des usages non-programmés, permettent l’appropriation citoyenne en misant sur l’énergie collective et le désir de commun. Bref, le projet Pasteur y aura toute sa place.

 

Université foraine

 

Tout n’a pourtant pas été simple. L’histoire commence quand l’ancien maire de Rennes, Daniel Delaveau, engage avec Patrick Bouchain une réflexion sur le devenir de l’ancienne faculté dentaire Pasteur. Alors que l’opposition bataille pour faire de ce lieu un musée des sciences et des techniques, l’architecte iconoclaste prône un «non-programme», à savoir des lieux ouverts et modulables, qui prendront corps à travers une «université foraine», animée avec enthousiasme et énergie par l’architecte Sophie Ricard.

 

Huit classes maternelles

 

Nathalie Appéré, nouvelle maire de Rennes, porte un regard circonspect sur l’expérience. Elle fera évoluer le projet décidant d’y construire une école maternelle et en confiant la mutation du site à la SPL d’aménagement Territoires publics. Finalement, dans l’enveloppe originelle à vocation universitaire conçue à la fin du XIXe siècle par Jean-Baptiste Martenot, une école maternelle et un tiers lieu prendront place pour un budget global de 10 millions d’euros. L’activité de l’Hôtel à projets reprendra à l’issue des travaux.

Avec huit classes, une salle de lecture, une salle de motricité, un pôle de restauration, deux dortoirs, des blocs sanitaires et un espace d’accueil périscolaire, l’école occupera le rez-de-chaussée et l’entresol de l’Hôtel Pasteur, soit 1 600 m2. Les deux cours intérieures du bâtiment seront restituées dans leur volume initial et aménagées en cours de récréation végétalisées.

Les étages continueront d’accueillir l’Hôtel à projets sur 2 150 m2, auquel s’ajoutera, sur plus de 300 m2, un tiers lieu dédié au numérique éducatif, espace mixte et ouvert dédié à l’enseignement et au partage de savoirs pour tous publics. La livraison de ces espaces est prévue pour la fin de l’année 2019.

 

Réemploi des matériaux

 

Pour Encore Heureux, «il s’agit ici, non pas de réhabiliter, restaurer ou rénover, mais bien d’aider à poursuivre une transformation en marche». De fait, la transformation de l’Hôtel Pasteur relève d’une démarche inédite, qui consiste pour ses multiples protagonistes à s’approprier les lieux et à créer et expérimenter sur place. Conçu comme un chantier-école, le projet Pasteur comprend des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur (école des Beaux-arts, BTS, école supérieure d’architecture, etc.), des organismes de formation (Greta, Afpa), des Compagnons bâtisseurs et des associations, dans le cadre d’Actions territoriales d’expérimentation (ATE).

Ce chantier sera aussi placé sous le signe du réemploi. L’inventaire du mobilier, des objets et autres éléments d’architecture réalisé a permis d’identifier lesquels pourraient être réutilisés tels quels sur place. Les autres ont été mis en vente aux enchères. Le lancement symbolique du chantier a été marqué, les 17 et 18 février, par une grande braderie qui a mobilisé les Rennais, venus nombreux.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X