En direct

Le théâtre national de Chaillot bientôt en travaux
Perspective de la coupe longitudinale - © © Brossy & Associés@Stereograph

Le théâtre national de Chaillot bientôt en travaux

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 30/04/2014  |  ArchitectureERPCommunicationCultureEtat

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Architecture
ERP
Communication
Culture
Etat
Paris
Profession
Bâtiment
Valider

Le ministère de la Culture et de la communication lancera dans quelques semaines à Paris les travaux de rénovation du théâtre national de Chaillot. Le projet a été confié à l’architecte Vincent Brossy. Pendant le chantier, la salle Jean-Vilar restera ouverte au public.


Les travaux de rénovation du théâtre national de Chaillot devraient débuter en juillet au plus tard. Les entreprises sont en cours de désignation. « Dans une économie assez réduite, elles vont devoir démontrer du génie, c’est-à-dire la plus grande invention en intervenant dans la carrière de Chaillot alors que la salle Jean Vilar et le Grand Foyer resteront en activité », a déclaré l’architecte Vincent Brossy, le 28 avril, lors de la présentation du projet dont il assure la maîtrise d’œuvre. A ses côtés intervient également Lionel Dubois, architecte en chef des monuments historiques, le bâtiment étant classé depuis 1980. 

Améliorer l’accès décor

Cette campagne de travaux répond à trois objectifs : le réaménagement des accès publics et plus particulièrement la mise en accessibilité des différents espaces pour les personnes à mobilité réduite ; la reconfiguration de la salle Gémier et l’amélioration de l’accès décors. « Ce troisième point ne figurait pas dans l’avis d’appel public à la concurrence. Mais j’en ai fait une priorité. Sans la résolution de ce problème, on ne pouvait pas imaginer d’activité sereine au sein du théâtre », estime Vincent Brossy.

Perpective de l'escalier monumental
Perpective de l'escalier monumental - © © Brossy & Associés@Stereograph

Pour  faciliter l’acheminement des décors, l’architecte propose la création d’une rampe depuis l’avenue du Président Wilson jusqu’à l’accès décors prévu par l’architecte Carlu, le percement d’un puits de 23 m de profondeur dans les lits de la carrière de Chaillot pour y placer un monte-décors, et le creusement de deux tunnels, l’un de 40 m, l’autre de 65 m, pour desservir les plateaux des salles Jean Vilar et Firmin Gémier. 

Restructuration complète de la salle Gémier

Cette seconde salle, créée en 1965, va faire l’objet d’une restructuration complète sous forme de « boîte noire ». Modulable, d’une capacité totale de 390 places (590 places en jauge debout après le retrait des gradins), elle sera équipée d’une ample arrière-scène et d’un plafond technique. Un silo contigu de 1 600 m2 permettra un fonctionnement autonome.
Ces travaux rendent possible le retournement des accès publics. Cette solution, très souvent évoquée par le passé, reprend la configuration initiale du théâtre de Chaillot, conçu pour être accessible depuis la place de Varsovie (côté tour Eiffel). Le public pourra alors découvrir les fresques murales de Bonnard et Vuillard dans la galerie des Nabis.
La réouverture au public est prévue en septembre 2016. Ce programme de rénovation s’élève à 19 millions d’euros TDC (toutes dépenses confondues) entièrement financé  par le ministère de la Culture. Une seconde phase est envisagée portant sur la restructuration de la salle Jean Vilar avec la création d’une grande salle de répétition. Aucun calendrier n’est annoncé pour l’instant.

 

Petit historique du théâtre national de Chaillot

Le palais de Chaillot a été réalisé pour l’Exposition universelle de 1937, conçu par les architectes Carlu, Boileau et Azéma, sur les structures conservées du palais du Trocadéro construit pour l’Exposition universelle de 1878, par l’architecte Davioud. Elément central de la composition, le théâtre est situé sous l’esplanade des droits de l’Homme, le dispositif monumental de terrasses et d’escaliers qui descend vers la Seine et la tour Eiffel, et les pavillons de tête des ailes Paris et Passy.
Il reprendra après 1951 et le départ de l’ONU, jusqu’en 1972, l’appellation Théâtre National Populaire sous la direction de Jean Vilar, créée initialement en 1920 par Firmin Gémier dans l’ancienne salle du palais du Trocadéro.
Lors de sa construction il ne possédait qu’une grande salle décorée par les frères Niermans. Elle sera complétement remaniée en salle modulable de 1250 places par les architectes Fabre et Perrottet, entre 1973 et 1975, et appelée salle Vilar.
La salle Gémier 420 places fut réalisée à l’emplacement de l’ancien fumoir en 1965 à la demande de Georges Wilson, alors directeur du théâtre. 

Fiche technique
Maître d’ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication
Maître d’ouvrage délégué : Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic)
Architectes : Brossy & Associés (rénovation du théâtre), Lionel Dubois, architecte en chef des monuments historiques (maîtrise d’œuvre monument historique)
Scénographe : Changement à Vue (Michel Fayet)
BET : Alternative (acoustique et éclairage), SAS Mizrahi (TCE et économiste)
OPC : Cicad Consultants

Commentaires

Le théâtre national de Chaillot bientôt en travaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur