En direct

Le taux du livret A porté à 1% au 1er août

le 10/07/2014  |  BâtimentLogementEtatLogement socialImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Bâtiment
Logement
Etat
Logement social
Immobilier
Technique
Valider

Michel Sapin a annoncé jeudi 10 juillet la baisse du taux du livret d'épargne afin de "concilier protection du pouvoir d'achat des épargnants et bonnes conditions de financement du logement social".

Dans un contexte de très faible inflation (0,3 % sur un an en juin pour l’inflation hors tabac, qui sert de référence, voir Focus) et conformément aux procédures agréées, le Gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a proposé au gouvernement de déroger au taux calculé de 0,5 % pour la rémunération du livret A, compte tenu du caractère exceptionnellement bas de l’inflation, et de ramener de 1,25 % à 0,75 % le taux du livret A.

Sur cette base et soucieux de trouver un équilibre entre la juste rémunération de l'épargne des Français, l’attractivité du Livret A qui collecte de l’épargne pour financer la construction de logements sociaux, mais aussi la nécessité de préserver le coût des prêts aux organismes de logement social, qui dépend directement du taux du Livret A, le gouvernement a finalement décidé de fixer le taux du livret A à 1 % à compter du 1er août 2014.

Ce taux doit permettre selon le ministère des Finances "à l’épargne des Français de continuer à être correctement rémunérée, tout en favorisant un financement moins coûteux et abondant du logement social".

Formule de référence

La formule de référence du taux du Livret A est basée sur la prise en compte du niveau de l’inflation et des taux d’intérêt à court terme. Le progression des prix à la consommation hors tabac, sur 12 mois, calculée sur le dernier mois connu (juin) est de 0,3 % au 10 juillet 2014.

Prêts moins chers pour les HLM

La baisse du taux du Livret A va notamment permettre à la Caisse des dépôts, qui centralise 65% des sommes versées, d'octroyer des prêts moins onéreux aux organismes HLM afin de permettre l'édification de logements sociaux.

Les particuliers, de leur côté, scrutent tous les six mois la façon dont évolue la rémunération de leur livret. En février, elle aurait déjà dû mécaniquement baisser à 0,75% mais le gouvernement avait préféré la maintenir à 1,25%. Pour une majorité d'épargnants, une fluctuation de 0,25 point du taux n'a qu'un impact marginal sur les intérêts qu'ils perçoivent en fin d'année.

Par effet de ricochet, la baisse de la rémunération du Livret A aura des conséquences sur les taux de plusieurs autres livrets d'épargne réglementée, le 1er août. Ainsi, celui du Livret de développement durable (LDD) passera lui aussi de 1,25% à 1% et celui du Livret d'épargne populaire (LEP), réservé aux ménages modestes, de 1,75% à 1,50%.

Commentaires

Le taux du livret A porté à 1% au 1er août

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur