En direct

Le stockage thermique se met au service d’un éco-quartier francilien
Vue aérienne de la ZAC Rives-de-Seine - © philippe Guignard/ air-images.net Ph.Guignard/air-images.net

Le stockage thermique se met au service d’un éco-quartier francilien

J-C.G. |  le 17/01/2013  |  ClimatisationEnergies renouvelablesHauts-de-SeineEnergieTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Climatisation
Energies renouvelables
Hauts-de-Seine
Energie
Technique
Equipement
Valider

Au-delà d’un recours aux énergies renouvelables de 65 %, la ZAC Rives de Seine à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) se distingue par la mise en œuvre conjointe du stockage géothermal inter-saisonnier et du stockage de glace pour la climatisation.

Située sur le site des anciennes usines Renault de l'Ile Seguin, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), la ZAC Rives de Seine est un éco-quartier doté d’un réseau de chaleur et de froid exemplaire à plus d’un titre. D’abord par le taux d’utilisation des énergies renouvelables : 65 % qui se répartissent en 35 % issus de la valorisation énergétique des déchets ménagers effectuée au centre d’incinération d'Issy-les-Moulineaux, et 30 % issus de la géothermie. Réalisé par l’entreprise Idex, ce réseau est par ailleurs le premier à cette échelle (5 000 équivalents logements actuellement) à faire appel à un stockage géothermal inter-saisonnier. En pratique, des thermo frigo pompes vont puiser dans un aquifère superficiel (dix puits forés dans la craie) afin de chauffer les bâtiments l'hiver (avec une puissance de 20 MW) et de les refroidir l'été (avec une puissance, de 25 MW). Un procédé qui permet de recharger la ressource en froid l’hiver, de façon à pouvoir l’utiliser l’été et, à l’inverse, de recharger la ressource en chaud l’été afin de subvenir aux besoins de chauffage hivernaux. Importants en toute saison du fait de la présence de bureaux (et donc de salles informatiques) sur la ZAC, les besoins de climatisation sont par ailleurs rendus moins lourds grâce à l’utilisation d’une centrale de stockage de glace avec refroidissement par l'eau de la Seine. Ce stockage de glace (installé dans les culées du Pont de Sèvres) permet en effet de réduire les pics de consommation dans la journée de façon à consommer la nuit une électricité moins chère et moins polluante. A l'horizon 2020, l'installation de chaud et de froid couvrira les besoins de 15 000 équivalents logements (45 % de logements, 33 % de bureaux et 22 % d’équipements publics) répartis sur une superficie totale d'un million de m², dont 150 000 m² en rénovation urbaine et 850 000 m² de constructions neuves.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur