En direct

Le Square des Acrobates, un îlot vert dans une ville en mouvement

E.B. |  le 01/10/2008  |  ArchitectureAménagementSeine-Saint-DenisFrance entièreEspaces verts

Saint-Denis. Au cœur de nouveaux locaux tertiaires et de bâtiments d’habitations, le Square des Acrobates s’impose comme un maillon vert essentiel dans un quartier qui prend un nouveau visage.

Le projet propose une forte végétalisation des surfaces avec de nombreuses plantations d’arbres de hautes tiges en bouquets afin de créer un poumon vert dans le nouveau quartier. Les options de sols retenues (gazon accessible généralisé et stabilisé) permettent d’organiser un jardin naturel, sur un terrain perméable, en accord avec les prescriptions annoncées dans les grandes intentions paysagères du projet urbain de la Plaine Saint-Denis.

Caduques et persistantes. Une collaboration étroite avec le Service des parcs et jardins de Saint-Denis a permis de fixer une palette végétale très diversifiée. Le mélange des espèces apporte ainsi une variation agréable tout au long de l’année tandis que l’alternance des caduques et des persistantes pérennise les masses colorées en hiver. Les tailles différenciées des arbres à la plantation multiplient les chances de reprise et évitent l’effet « champs de tuteurs » si désagréable les premières années, le parti pris végétal associant des arbres à pousse lente et des sujets à pousse rapide. Les bouquets –aux tailles différentes et leur disposition aléatoire, mais tous peignés dans la longueur du jardin– construisent des écrans à la manière d’un labyrinthe et permettent une grande fluidité des passages tout en organisant des microcosmes et des espaces facilement appropriables, sans jamais fermer l’horizon. Chaque bouquet orienté nord-sud développe une plage ombragée et une plage ensoleillée.

Une surface ondulante. La pelouse est plantée sur un substrat élaboré qui a l’avantage de moins se désagréger, de conserver sa structure de sol tout en étant plus drainant. L’Est du jardin s’inscrit dans une dépression creusant le terrain naturel pour former une étendue enherbée. Lors des gros orages, cette grève est inondée pendant quelques heures et permet ainsi aux eaux pluviales de ne pas encombrer les réseaux d’assainissement du quartier. La topographie, avec ses pentes et contre-pentes, inférieures à 5 %, facilite le drainage naturel et offre au regard une surface ondulante. À l’Ouest, une structure arbustive haute, associée à une haie mixte de graminées, crée, sur un stabilisé ocre, des alcôves végétales équipées de bancs et d’aires de [...]

Cet article est réservé aux abonnés Paysages Actualités, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur