En direct

« Le seuil de 170 m² n’est qu’une mesure dérogatoire »
Didier Chinardet, architecte, président de l'Union nationale des syndicats français d'architectes Ile-de-France - © © Didier Chinardet

« Le seuil de 170 m² n’est qu’une mesure dérogatoire »

DOMINIQUE ERRARD |  le 06/06/2012  |  unsfadcArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
unsfadc
Architecture
Valider

L’Union nationale des syndicats français d’architectes (Unsfa) vient d’adresser une lettre ouverte aux candidats aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012. Elle demande la suppression des dérogations au recours obligatoire à l’architecte (notamment le seuil de 170m2 pour les particuliers). A l’initiative de cette démarche, Didier Chinardet, président de l'Unsfa Ile-de-France, répond aux questions du « Moniteur ».

Dans sa lettre ouverte aux candidats aux élections législatives, l ’Unsfa demande la restauration du recours systématique à l’architecte ( voir lettre ouverte ). S’agit-il de supprimer la dérogation au recours obligatoire qui existe pour la maison individuelle de moins de 170 m² ?

Dans l’esprit de la loi de 1977,  le seuil de 170 m² n’est qu’une mesure dérogatoire pour des personnes physiques construisant pour elles-mêmes.

La modification du seuil à partir duquel chacun a accès à la qualité architecturale est une décision éminemment politique qui appartient à nos dirigeants. S’ils décident d’augmenter le seuil, ils s’écartent de l’intérêt public ; s’ils optent pour l’abaissement ou la suppression du seuil,  ils choisissent de servir la collectivité toute entière.

L’Unsfa a toujours défendu l’intérêt public de l’architecture et la nécessité, pour y répondre, d’un meilleur recours à l’architecte.

Ne craignez-vous pas une vive réaction des autres acteurs de la construction positionnés sur le marché de la maison individuelle et qui font de la conception architecturale sans être architecte ?

La loi dit : « La création architecturale, la qualité des constructions, leur insertion harmonieuse dans le milieu environnant, le respect des paysages naturels ou urbains ainsi que du patrimoine sont d'intérêt public ». La fragmentation des savoirs exige la contribution de tous les professionnels. La conduite du projet par un architecte est une garantie de qualité, tant en rénovation dont la complexité nécessite l’expertise de chaque spécialiste, que pour les maisons qui doivent répondre aux nouvelles attentes écologiques des Français sans dégrader les paysages. Tout acteur de la construction a sa place auprès des architectes.

Pensez-vous que l’intervention des architectes sur ce marché de la maison petit format soit économiquement viable ?

La question est à prendre au sens du coût global, c'est-à-dire dans la durée. En regard du coût de la sinistralité et du  coût social de maisons mal conçues, l’architecte n’est pas un surcoût. J’ajoute que l’intervention de l’architecte valorise le patrimoine et embellit la ville.

Pour la maison individuelle, ne faut-il pas limiter l’intervention de l’architecte à l’échelle du lotissement ?

Nous voulons rappeler que l’architecte n’est pas plus un luxe qu’un surcoût. La complexité de l’acte de construire, la prise en compte de l’enjeu écologique, résultent d’un travail d’équipe dans lequel chaque professionnel de la maîtrise d’œuvre a un rôle à jouer. L’urgence créée par le manque de logement, tout comme la recherche d’une production low cost sont mauvaises conseillères sur le long terme. Pour un particulier, l’investissement d’une vie ne peut se limiter à un choix sur catalogue.

Commentaires

« Le seuil de 170 m² n’est qu’une mesure dérogatoire »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur