En direct

Le service des achats de l'Etat continue de moderniser la commande publique
Service des achats de l'Etat - © © SAE

Le service des achats de l'Etat continue de moderniser la commande publique

Elodie Cloâtre |  le 06/10/2011  |  Réglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Commande publique
Réglementation
Valider

Créé en mars 2009, le service des achats de l'Etat (SAE) présente, dans son rapport annuel 2010, les trois axes de son action : poursuivre la modernisation de l’achat public, accentuer la dynamique interministérielle et développer le professionnalisme des acheteurs publics.

« La réforme des achats constitue un projet majeur de la modernisation de l’État, souligne Jacques Barrailler, directeur du SAE, dans le rapport annuel 2010.

Réaliser 1 milliard d’euros de gains en trois ans sur un potentiel de dépenses de 10 milliards d’euros, tel est l’objectif principal pour le SAE. Cet enjeu de recherche d’économies est l’un des plus importants de la révision générale des politiques publiques (RGPP). L’achat public est un puissant levier au service des politiques publiques telles que la politique immobilière de l’État et le développement durable.

L’un des objectifs du SAE est de favoriser l’accès des PME à la commande publique. En 2010, il a mis en place une démarche de respect des bonnes pratiques et d’équilibre des relations avec ses fournisseurs, à savoir :

- définir une stratégie d’achat permettant d’ouvrir la concurrence ;

- organiser le dialogue technique avec les fournisseurs, en amont de l’appel d’offres pour la compréhension de la dynamique concurrentielle entre fournisseurs et pour cerner leur politique commerciale ;

- élaborer un dossier de la consultation pédagogique et non pénalisant pour les PME ;

- organiser les relations après la notification des marchés ;

- diffuser les bonnes pratiques.

Des allotissements techniques ou/et géographiques ont ainsi pu être organisés pour les segments d’achat dans lesquels les PME étaient représentées (entretien des locaux, contrats de maintenance, prestations informatiques, etc.).

Développement du professionalisme des acheteurs

L’année 2010 a également été celle du développement du professionnalisme achat des équipes.
La valeur ajoutée des acheteurs s’est affirmée avec la mise en place de nouvelles formations et la mise à disposition de nouveaux outils.
La performance achat ne repose pas uniquement sur la recherche du meilleur prix. D’autres leviers d’achat sont mis en oeuvre par les acheteurs : la mutualisation des achats, la définition du juste besoin, l’élaboration de stratégies achat pertinentes au regard du besoin exprimé et du marché des fournisseurs, la systématisation de la négociation pour les MAPA, l’optimisation de la relation avec les fournisseurs…

Une dynamique interministérielle

L’année 2010 marque une étape importante dans la modernisation de l’organisation des achats avec la création d’une dynamique interministérielle pour mieux contribuer, avec les responsables ministériels achats (RMA), au développement d’une culture de la performance. La création, début 2010, des postes de chefs de mission régionales achats, placés sous l’autorité des préfets dans chacune des 22 régions métropolitaines, confère une plus grande efficience aux achats de l’État.
"Cette dynamique interministérielle a stimulé l’innovation car la mixité d’expertises favorise les interactions et les échanges de bonnes pratiques", a souligné Jacques Barrailler.

Pour consulter le rapport annuel 2010 du SAE, cliquez ici

Les sept bonnes pratiques achats

Afin de répondre au besoin de performance économique des marchés, le comité des achats a publié, en juin 2010, une note sur les sept bonnes pratiques achats tirées de l’expérience d’acheteurs publics professionnels.

1. Négocier les offres à chaque fois que c’est possible.
2. Choisir la bonne pondération dans ses critères d’attribution.
3. Exprimer son besoin au plus juste et ouvrir des variantes.
4. Adapter la durée de ses marchés.
5. Stimuler la concurrence.
6. Évaluer l’exécution du marché.
7. Privilégier les prix fermes.

Source : Rapport annuel d'activité 2010

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Précis du droit de la commande publique

Précis du droit de la commande publique

Date de parution : 10/2019

Voir

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur