En direct

Le serial entrepreneur Elon Musk veut transformer ses gravats en briques
Le fondateur de l'entreprise spécialisée dans le creusement de tunnel pour éviter les embouteillages envisage de recycler les gravats pour en faire des briques. - © Heisenberg Media - Wikimedia Commons

Le serial entrepreneur Elon Musk veut transformer ses gravats en briques

M.H. |  le 18/07/2018  |  Droit de la constructionBâtimentInnovationTravaux publicsVie du BTP

Le patron de Tesla, également fondateur de The Boring Company, une société qui fore des tunnels pour éviter les embouteillages routiers, veut se servir des gravats pour fournir des briques aux constructeurs de bâtiments. Une équation économique qui ne fait pas l'unanimité...

Après avoir révolutionné les secteurs automobile et spatial, Elon Musk, va-t-il bousculer l’industrie du bâtiment ? Le fondateur de Tesla ou des lanceurs américains Space X veut se servir de sa énième entreprise – The Boring Company, spécialisée dans le creusement de tunnel afin d'y faire transiter les véhicules et éviter les embouteillages de surface– pour fournir des matières premières à moindre coût aux constructeurs.

« The Boring Company utilisera la terre des tunnels pour créer des briques pour les logements à bas prix », a-t-il écrit dans l'un de ses tweets, mi-juin. Un porte-parole de l’entreprise, cité par l’agence américaine Bloomberg, a, de son côté, estimé « qu’il y aura des quantités folles de briques ».

 

Des réticences

 

Les coûts du logement, estime l’entrepreneur, sont déterminés majoritairement par les matériaux de construction. En proposant des matériaux moins chers, le patron de Tesla estime que le coût final des logements chutera. Une vision réfutée par Juan Matute, professeur à l'Université de Californie à Los Angeles et directeur adjoint de l'Institute of Transportation Studies. Le chercheur estime que les prix élevés de la construction sont majoritairement tirés par les salaires et le prix du foncier dans cette région de la côte ouest des Etats-Unis.

 

Juan Matute met aussi en lumière d’autres coûts non pris en compte par Elon Musk. La réglementation californienne est par exemple exigeante au regard des menaces sismiques dans l’Etat. Elle impose généralement des contreforts comme l'acier renforcé et les barres d'armature, lorsque des briques sont utilisées. Sauf magie, les gravats naturels extraits du tunnel ne devraient pas contenir ce type de renforcement.

Un autre obstacle potentiel — environnemental celui-ciest relevé par le site américain Bloomberg. Les produits chimiques ont contaminé une grande partie des terres sous Los Angeles. Et tout polluant présent dans le sol excavé de The Boring Company compliquerait les efforts pour transformer ce matériau en briques utilisées pour le logement, poursuit le média.

Elon Musk a également une autre idée pour optimiser l’usage des gravats du tunnel. Selon le site Internet de l’entreprise, les briques pourraient également remplacer le béton dans une partie des revêtements de ses tunnels. Une source de revenus, à plus fort potentiel, a priori, que la vente de lance-flammes proposée par la société. Là encore, le scepticisme prévaut...

 

Un tunnel à Chicago

 

L’entreprise américaine pourra compter sur plusieurs chantiers pour extraire ces gravats. Depuis 2017, la start-up a obtenu un permis de construire sous Los Angeles, destiné à contourner les embouteillages dantesques de la mégapole californienne. L’idée du serial entrepreneur est de positionner les voitures sur des plate-formes qui descendraient en sous-sol, puis transporteraient à grande vitesse les véhicules et ses passagers à l'autre bout de la ville.

Le deuxième chantier, validé par la ville de Chicago en juin 2018, permettra de creuser un autre tunnel. Celui-ci visera à intégrer un train futuriste à très grande vitesse, en forme de capsule, qui reliera en un temps record le centre de la capitale du Michigan à l'aéroport.

 

La jeune pousse n'est pas la seule à tenter de disrupter le secteur américain du bâtiment. La start-up Katerra, qui propose une intégration verticale de l'ensemble de la chaîne de production (conception, production, distribution, montage sur chantier...) a levé en avril 865 millions de dollars auprès de Vision Fund, le plus grand fonds d'investissement du monde spécialisé dans les technologies, porté par SoftBank.

Commentaires

Le serial entrepreneur Elon Musk veut transformer ses gravats en briques

Votre e-mail ne sera pas publié

Le concombre masqué

18/07/2018 21h:19

Le portrait que lui consacre le Monde daté de demain, met en évidence une personnalité pour le moins étrange... Je ne suis pas certain qu'il mérite autant d'égards de la part des rédactions.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX