En direct

Le Serce demande une ouverture rapide de la concertation sur le décret relatif à la rénovation des bâtiments tertiaires

le 04/03/2015  |  EnergieBâtimentTravail

Le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique estime que si le taux de rénovation des bâtiments tertiaires passait de 1,5% environ à 2,5% par an, cela représenterait un potentiel d’emplois de 40 000 personnes pour ses entreprises adhérentes.

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal est revenue le 3 mars dans l'entretien qu'elle a accordé au Moniteur sur la nécessité de publier le décret d’obligation de rénovation des bâtiments tertiaires. Le texte d’application de cette obligation, qui est issue de la loi Grenelle 2 de juillet 2010, n’a jamais été publié. Son principe est pourtant repris dans la loi "Transition énergétique", qui étend son application à l'horizon 2050 avec un renforcement des exigences tous les 10 ans (article 5 bis).

Le Président du Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce), Alain Le Du, a accueilli très favorablement la volonté de la ministre de voir paraître prochainement ce décret : "Je ne peux que partager la vision de Ségolène Royal qui souhaite avancer sans plus attendre dans le domaine de l'efficacité énergétique des bâtiments !"

Ségolène Royal a annoncé une publication du décret d’application d’ici l’été. Le Serce s’en félicite conscient qu'il est urgent de pouvoir lancer une concertation à laquelle il souhaite apporter l’expérience de ses entreprises adhérentes dans le domaine de la rénovation énergétique des bâtiments. "La rédaction du décret doit permettre de dépasser les difficultés de mise en oeuvre précédemment identifiées" estime le Serce dans un communiqué mercredi 4 mars.

"Jusqu'à présent le parc de bâtiments tertiaires a régulièrement été oublié alors qu'il représente un gisement d'économies très important. Le marché attend aujourd’hui un signal des pouvoirs publics pour se constituer, et générer des milliers d’emplois à court terme. Le Serce estime que si le taux de rénovation des bâtiments tertiaires passait de 1,5% environ à 2,5% par an, cela représenterait un potentiel d’emplois de 40 000 personnes pour ses entreprises adhérentes", conclut le communiqué.

Commentaires

Le Serce demande une ouverture rapide de la concertation sur le décret relatif à la rénovation des bâtiments tertiaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur