En direct

Le SER prévoit un gain de 1,2 milliard d'euros par an à partir de 2020 pour l'éolien
- ©

Le SER prévoit un gain de 1,2 milliard d'euros par an à partir de 2020 pour l'éolien

Pouthier Adrien |  le 19/09/2008  |  France entièreEnergies renouvelables

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
France entière
Energies renouvelables
Valider

L'étude du Syndicat des énergies renouvelables publiée jeudi 18 septembre répond aux critiques de l'Institut Montaigne.
*
"L'énergie éolienne ne représentera pas un surcoût, mais un bénéfice pour chaque foyer français évalué à 48 euros par an", assure le SER (Syndicat des énergies renouvelables) dans une étude publiée jeudi 18 septembre. L'étude prévoit même que l'éolien terrestre représente un gain de 1,2 milliard d'euros par an à partir de 2020.
Cette estimation tient notamment compte de la dégressivité du tarif d'achat par l'Etat (-2% par an), la hausse des combustibles nécessaires à la production électrique (charbon, hydrocarbures), le coût du CO2 évité qu'il aurait fallu acheter d'ici 2020 sur le marché européen des permis d'émissions, ou encore le coût évité pour la construction de nouvelles centrales, thermiques ou nucléaires.

Réponse
Une étude publiée en juillet par l'Institut Montaigne, un cercle d'universitaires et de dirigeants d'entreprise, affirmait qu'un développement de l'éolien conforme aux objectifs du Grenelle de l'environnement - 25.000 mégawatts en 2020, 10% de l'électricité - induirait un surcoût pour la collectivité d'un milliard d'euros par an entre 2008 et 2020. "Cette étude a surévalué la part de l'éolien offshore qui, pour l'heure, ne représente rien et dont personne ne peut dire à combien il s'élèvera en 2020", a expliqué le président du SER, André Antolini. "Si on s'en tient à l'éolien terrestre: avec un tarif dégressif de 82 à 63 euros (constants) le mégawatt/heure (MWh), nous parvenons à une baisse de 12% du coût d'installation à l'horizon 2020", poursuit-il. "La France a la chance d'avoir une filière nucléaire qui marche, mais il n'y a aucune raison de mettre tous ses oeufs dans le même panier: il paraît au contraire raisonnable de développer l'éolien" pour des raisons d'indépendance énergétique, ajoute-t-il.

Adrien Pouthier avec AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur