En direct

Le secteur public incité à acheter du bois écocertifié

Defawe Philippe |  le 14/04/2005  |  France entièreBoisEnvironnementDéveloppement durableInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Bois
Environnement
Développement durable
International
Santé
Immobilier
Réglementation
Technique
Hygiène
Valider

Une circulaire gouvernementale fixe désormais les conditions d'achats publics de bois tropicaux, sans toutefois exiger un label particulier. En 2010, la totalité des marchés devront répondre à ces nouvelles exigences.

La circulaire, signée mardi par le Premier ministre, sort un an après l'adoption d'un "Plan d'action sur les forêts tropicales" par le gouvernement. Elle va permettre aux administrations de s'assurer qu'une part croissante de leurs achats provient de forêts gérées dans le respect de l'environnement. L'objectif est de porter les achats publics de bois écocertifiés à 50% en 2007, et 100% en 2010.

Les écologistes, qui mènent campagne depuis des années contre les coupes illégales de bois tropicaux, jugent le texte sévèrement. La circulaire admet en effet tous les systèmes de certification, nationale et internationale, chartes, engagements d'achats légaux etc.. sans discrimination.
"Chacun sait que les certifications en cours de reconnaissance d'un certain nombre de pays, comme le Gabon, la Malaisie ou le Brésil, sont loin d'assurer une gestion durable des forêts", a dénoncé jeudi dans un communiqué Greenpeace France.
"Plutôt que de se hisser au niveau des exigences d'une certification comme le FSC (Forest Stewardship Council, reconnu par les écologistes), certaines entreprises ont créé, en coulisses ou ouvertement, leur propre écocertificat", relèvent les Amis de la Terre dans un communiqué.

La circulaire ne peut trancher en faveur d'un label pour respecter les règles de la concurrence, explique-t-on au ministère de l'Ecologie. Il y a en outre très peu de bois tropicaux certifiés FSC, fait-on remarquer. "On part de zéro, il faut tenir compte du marché", fait valoir le ministère, qui recommande de réviser ultérieurement la circulaire.
Le bois certifié provient de coupes légales assurant la régénération de la parcelle forestière. Divers labels sont en concurrence, mais seul le label FSC est reconnu par les grandes associations écologistes.

La France est le premier importateur européen de bois tropical. "Près du quart" de ce bois importé est utilisé par les marchés publics, selon Greenpeace. Une grande partie des bois utilisés dans la construction pourraient être remplacés par des bois français, fait observer l'organisation écologiste citée par l'AFP.

Cette circulaire est publiée dans le cahier «Textes officiels» du Moniteur du 15 avril. Pour les abonnés au pack Internet expert, elle sera également consultable dans la rubrique "Plus loin sur le Moniteur-expert" (notice du GPEM/DDEN).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur