En direct

Le second œuvre se convertit à la mécanisation

Laurent Duguet |  le 08/12/2017  |  ArtisansSecond œuvre

D'abord destinée à de grandes surfaces et au marché du neuf, la mécanisation des travaux de finition séduit de plus en plus d'artisans dans le secteur de la rénovation.

Les métiers de la finition sont-ils frappés d'une frilosité envers la mécanisation ? « Ce n'est pas le principe même de la mécanisation qui est en cause, plutôt certains applicateurs qui sont encore réfractaires au changement, constate Alexa Leclerc, responsable du marketing de Beissier. Il arrive que des entreprises réalisent des investissements, par exemple en machines à enduire qui, dans les faits, ne seront pas toujours utilisées par les salariés. » Avec la reprise du logement neuf, la mécanisation va retrouver sa place naturelle au fur et à mesure des chantiers qui vont voir intervenir les corps d'état concernés par la finition.

Besoin de formation

« La vitesse d'application sur de grandes surfaces est l'apanage du secteur neuf et constitue un gage de rentabilité », constate Florence Sorrentino, chef de marché bâtiment chez Toupret. Pour autant, l'offre en matière de mécanisation évolue lentement. En matière d'enduits, les pompes à vis sans fin, dites queue-de-cochon, sont les plus courantes pour les grandes surfaces. Paradoxalement, elles sont aussi les moins maniables. « Elles sont moins précises et plus lourdes que les machines airless, mais comme les prix de marché sont plus bas, le redémarrage de la mécanisation s'opère sur ce type de [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur Artisans, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Le second œuvre se convertit à la mécanisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX