En direct

Le retour aux sources de Jean-Marc Médio

NATHALIE MOUTARDE |  le 11/07/2014  |  Travaux sans tranchéeGirondeVaucluse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux sans tranchée
Gironde
Vaucluse
Valider
1/7 -

Le patron de l’entreprise Parenge, spécialisée dans les travaux publics urbains, possède depuis 1998 un domaine dans les Côtes de Bourg qu’il agrandit progressivement. Son ambition : produire un vin d’exception.

Jean-Marc Médio exerce deux métiers. La semaine, il dirige une entreprise de travaux publics à Antony, en région parisienne. Le vendredi soir, il devient viticulteur à Gauriac, sur la rive droite de l’estuaire de la Gironde, où il possède un domaine de 13 ha, le Château Puy Descazeau (1). En arpentant ses vignes, il renoue avec une longue lignée familiale de vignerons et de tonneliers. Enfant puis adolescent, il a passé toutes ses vacances chez son grand-père, qui produisait un Côte du Ventoux à Pernes-les-Fontaines (Vaucluse). Là, il greffe, sulfate, s’initie au métier… En 1976, lorsque le domaine est vendu, « il se sent orphelin du vin ». Une émotion qu’il revivra quelques années plus tard avec la vente de la propriété de ses beaux-parents, à Saint-Emilion. Il n’aura alors de cesse de devenir à son tour propriétaire-récoltant.

Quand le rêve devient réalité

En 1998, à 50 ans, il réalise enfin son rêve. Un héritage lui permet de s’offrir 0,8 ha de vigne attenant à une belle chartreuse du XIXe siècle. « Au-delà de mes attaches dans la région, j’ai choisi les Côtes de Bourg car c’est une appellation connue, dont le prix des terres reste abordable », explique-t-il. Progressivement, Jean-Marc Médio agrandit son domaine en achetant des parcelles contiguës. Avant cela, il a dû se faire accepter par le monde viticole local. « J’ai d’abord effectué les démarches pour obtenir le statut de viticulteur. Ensuite, on m’a jaugé pendant deux à trois ans avant de consentir à me vendre de la terre. » Très vite, le président de Parenge comprend qu’il ne peut s’adonner à sa passion en dilettante. « Le vin est le symbole du partage. Mais on ne peut partager que ce qui est bon ». Pour satisfaire à cette exigence de qualité, il va gérer son domaine comme une entreprise avec des hommes, du matériel, un projet, une ambition, une stratégie. Quatre personnes travaillent sur l’exploitation : un chef de culture, un œnologue à temps partiel, un ouvrier agricole et un homme à tout faire avec lesquels il s’entretient quasi quotidiennement. Sinon, il administre seul le domaine, épaulé par sa fille qui se charge de la communication. « Comme dans les travaux publics, c’est le savoir-faire des ouvriers qui fait l’entreprise », estime-t-il. Autres points communs : la dépendance aux aléas climatiques et le matériel, qu’il loue dans son exploitation, afin de disposer du dernier modèle de machine à vendanger

Créer l’envie

Mais il pointe une grande différence entre les deux activités : la dimension marketing. « Dans les travaux publics, notre clientèle est publique, on travaille sur appels d’offres. Quand un particulier achète une bouteille de vin, il achète du plaisir, du rêve, une histoire, mais pas le meilleur rapport qualité/prix. Il faut créer l’envie ! » Cette année, avec son neveu viticulteur à Saint-Emilion, il s’est fixé un nouveau défi : produire des cuvées d’exception. « La viticulture est l’un des rares métiers où vous êtes présent d’un bout à l’autre de la chaîne, s’enthousiasme-t-il. C’est une profession qui vous prend du temps, mais qui vous comble. »

PHOTO - 802789.BR.jpg
PHOTO - 802789.BR.jpg - © Rodolphe ESCHER/Le Moniteur

Vignoble

Région, appellation : Bordeaux, Côtes de Bourg
Superficie : 13 hectares
Cépages : Merlot, Cabernet-sauvignon, Malbec
Production : 70 000 bouteilles
Prix : de 6 à 11 euros

Entreprise

Raison sociale : Parenge
Localisation : Antony (92)
Spécialité : génie civil urbain
Nombre de salariés : 150
Chiffre d’affaires : 30 millions d’euros

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur