En direct

Le rendement des modules photovoltaïques ne baisserait que de 8,3 % après 20 ans
Phébus n°1 à Lhuis, la première installation photovoltaïque de France reliée au réseau en 1992 - © © Hespul

Le rendement des modules photovoltaïques ne baisserait que de 8,3 % après 20 ans

le 12/06/2012  |  BâtimentNormesEnergies renouvelablesAinFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Bâtiment
Normes
Energies renouvelables
Ain
France entière
Immobilier
Réglementation
Technique
Valider

Les laboratoires CEA de l’Institut National de l’Energie Solaire (INES) et l’organisme de certification CERTISOLIS, ont testé les modules de la première installation photovoltaïque de France raccordée au réseau, mise en service par l’association HESPUL en 1992.

Aujourd'hui, les principaux fabricants de panneaux solaires photovoltaïques garantissent une baisse de puissance maximale de l'ordre de 20 % sur 20 ou 25 ans.

Pour s'en assurer, l'association HESPUL, qui a pour but le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique et fut le maître d’ouvrage de la première installation photovoltaïque raccordée au réseau en France, a décidé de tester les panneaux de cette installation qui fête son 20e anniversaire.

Les laboratoires CEA de l’Institut National de l’Energie Solaire (INES) et l’organisme de certification CERTISOLIS ont donc mené une étude sur les panneaux de Phébus n°1 à Lhuis dans l'Ain (01).

En 1992, elle comprenait 15 modules Kyocera LA441K63 (dont un a été supprimé pour raison technique) et 1 onduleur Flachglass PWR 1800, remplacé en 2002 par 1 onduleur SMA SWR. La puissance d'origine était de 856 Wc et d'une surface d'environ 8 m2. Pour estimer la performance des modules de cette installation, ils ont été démontés et testés en laboratoire selon les normes internationales en vigueur. Le fabricant japonais Kyocera a été associé pour fournir les caractéristiques électriques initiales des modules, ainsi qu’une cellule de référence permettant de réaliser un étalonnage des appareils de mesure à l’identique de celui utilisé à l’époque de leur fabrication.

Conclusion: les modules n’ont perdu que 8,3 % de leur puissance initiale. Un résultat qui montre que les performances de ces modules sont bien supérieures aux valeurs garanties.

Commentaires

Le rendement des modules photovoltaïques ne baisserait que de 8,3 % après 20 ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur