En direct

Le refuge Albert 1er prend de la hauteur

M. G. |  le 02/02/2018  |  TechniqueHaute-Savoie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Haute-Savoie
Valider
Haute-Savoie -

Inauguré en 1930 par le roi des Belges, féru d'alpinisme, le refuge Albert 1er - situé à 2 700 m d'altitude en bordure du glacier du Tour - vient de connaître une nouvelle mutation. La bâtisse en pierre, construite en 1960, a été réhabilitée et sur élevée d'un niveau. Objectifs : augmenter la capacité d'hébergement jusqu'à 140 places, offrir un confort moderne et mettre aux normes l'ensemble du refuge. Il s'agissait également de préserver ce témoignage de la grande époque de l'alpinisme dans la vallée de Chamonix.

Boîte noire. Les architectes ont misé sur le contraste. Posée sur le volume en pierre, la nouvelle extension prend ainsi la forme d'une boîte noire, apparaissant à la fois comme une deuxième strate historique et une nouvelle couche géologique.

Toiture et façades ne font qu'un, grâce à un bardage en aluminium noir qui se retourne à joints debout, en recouvrement de la structure poteaux-poutres en bois et de l'isolant. Outre sa légèreté - transport des matériaux oblige -, l'aluminium, apte au contact alimentaire, permet de récupérer l'eau du toit pour la cuisine. Sans gardiennage l'hiver, les refuges de haute montagne sont livrés à eux-mêmes. Celui-ci a notamment été étudié pour résister à la glace capable d'endommager la structure. Ainsi, la lame d'air ventilée de la toiture et des façades atteint 20 cm d'épaisseur, au lieu de 3 à 5 cm habituellement. Ce surdimensionnement écarte toute possibilité de formation de glace que pourrait occasionner de la condensation.

Maîtrise d'ouvrage : FFCAM. Maîtrise d'œuvre : Haag & Baquet (architectes). BET : J. Paget (économiste), GP Structures (structure), Brière (fluides), Géo Arve (géotechnique). Principales entreprises : Pugnat & Fils (terrassement), Apollo (démolition, gros œuvre, isolation), Altibois (charpente, couverture), Riou (métallerie), CMBH (héliportage). Surface : 1 020 m2 Shon (dont 366 m2 en surélévation). Coût : 2,25 M€ HT.

PHOTO - 11155_693445_k2_k1_1658884.jpg
PHOTO - 11155_693445_k2_k1_1658884.jpg - ©
PHOTO - 11155_693445_k3_k1_1658885.jpg
PHOTO - 11155_693445_k3_k1_1658885.jpg - © ALTIBOIS - HAAG & BAQUET
PHOTO - 11155_693445_k4_k1_1658886.jpg
PHOTO - 11155_693445_k4_k1_1658886.jpg - © HAAG & BAQUET

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur