Le rebond des permis de construire ne suffit toujours pas à rattraper le retard cumulé
Sur un an, de novembre 2019 à octobre 2020, 386 400 logements ont été autorisés à la construction, soit 53 700 de moins qu'au cours des douze mois précédents (- 12,2 %). - © Service des données et études statistiques (SDES)

Le rebond des permis de construire ne suffit toujours pas à rattraper le retard cumulé

Marie-Noëlle Frison |  le 27/11/2020  |  LogementTertiairePermis de construireFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Tertiaire
Permis de construire
France
Valider

Le nombre de logements autorisés à la construction est reparti à la hausse entre août et octobre 2020. Mais cela ne suffit pas à compenser les fortes baisses liées au premier confinement et aux élections municipales. Les locaux non résidentiels ne sont pas épargnés. 

La période d’août à octobre 2020 confirme le redémarrage des mises en chantier de logements. Bonne nouvelle aussi du côté des permis de construire. « Au cours des trois derniers mois, d'août à octobre 2020, les logements autorisés se sont redressés (+ 21,6 %) par rapport aux trois mois de mai à juillet », commente le service statistique du Ministère de la Transition écologique, dans sa dernière note.

53 700 permis de moins sur un an

Toutefois, ce rebond trimestriel des permis de construire ne suffit pas à rattraper le retard cumulé depuis plusieurs mois. Selon les données du Ministère, le nombre de logements autorisés au cours des trois derniers mois est encore inférieur de 19 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement (décembre 2019 à février 2020) et de 13,2 % à la moyenne des douze mois précédant ce premier confinement.

Sur un an, de novembre 2019 à octobre 2020, 386 400 logements ont été autorisés à la construction, soit 53 700 de moins qu'au cours des douze mois précédents (- 12,2 %). Dans le même temps, pratiquement le même nombre (386 300) de logements auraient été mis en chantier, soit 21 400 de moins (- 5,2 %) que dans les douze mois précédents.

Permis de construire en forte baisse sur les locaux non résidentiels


La construction de locaux non résidentiels est également à la peine. Sur les trois derniers mois, 6,4 millions de m² de mises en chantier ont été enregistrés dans ce domaine, soit une baisse de 4,7 % par rapport à la même période de l'année précédente.

En un an, de novembre 2019 à octobre 2020, 35,1 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, soit 15,5 % de baisse par rapport aux douze mois précédents. Quant aux mises en chantier, elles sont également en net recul. 24,7 M de m² ont été enregistrés, soit une baisse de 10,6 % par rapport aux 12 mois précédents.

Commentaires

Le rebond des permis de construire ne suffit toujours pas à rattraper le retard cumulé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation foncière des collectivités

Valorisation foncière des collectivités

Date de parution : 11/2020

Voir

Traité de l'évaluation des biens

Traité de l'évaluation des biens

Date de parution : 11/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil