En direct

« Le rattachement à l’université renforce l’attractivité de l’école »

Propos recueillis par Laurent Miguet |  le 29/06/2012  |  Politique socialeApprentissage BTPERPFrance entièreEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Politique sociale
Apprentissage BTP
ERP
France entière
Europe
Bas-Rhin
Bâtiment
Valider
Formation -

Par une convention de rattachement signée le 4 juin avec l’université de Strasbourg (Unistra), l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Strasbourg (Ensas) espère renforcer à la fois son ancrage territorial et son rayonnement international. Son directeur, Philippe Bach, détaille cette ambition observée avec attention par les 19 autres écoles d’architecture de France.

Comment l’idée de ce rattachement est-elle née ?

Nous en avons acté le principe dès 2008. Mais il a d’abord fallu laisser aboutir la fusion entre les trois anciennes universités de Strasbourg, avant de lancer la procédure en 2011. La convergence s’est nouée autour de l’ancrage régional et transfrontalier, comme le montre l’exemple du double diplôme franco-allemand mis en place par l’Ensas et l’université de Karlsruhe, en Allemagne. A l’international, nous partageons les mêmes cibles. Le rattachement à une université qui a suscité deux prix Nobel contribuera à l’attractivité de l’école d’architecture, alors que se développe la mobilité internationale des étudiants. Tous ces facteurs ont abouti en mars dernier à l’approbation unanime du rattachement par notre conseil d’administration. Cela n’empêche pas l’école de rester fière de son identité et de son histoire : il ne s’agit pas d’une fusion acquisition !

La convention va-t-elle susciter une nouvelle dynamique ?

Nous délivrons déjà des licences, masters et doctorats communs. Le travail ne fait que commencer, dans le domaine des formations conjointes, avec une priorité à court terme sur les masters.
Pour attirer vers les formations supérieures les jeunes des quartiers défavorisés, l’Ensas et l’Unistra copilotent le programme intitulé « Les cordées de la réussite ».
L’activité de recherche de l’école d’architecture fait désormais partie intégrante de l’école doctorale strasbourgeoise. Forte de 850 étudiants et 200 enseignants, l’Ensas participe à l’élaboration de la vision stratégique de l’université à l’horizon 2017.
La mutualisation concerne également la bibliothèque, les publications et la vie étudiante.

Première école d’ingénieurs française à former des architectes, l’Insa de Strasbourg reste-t-elle à l’écart de ce processus ?

Au contraire, je vois dans le rattachement une incitation plus grande à coopérer avec l’Insa, qui formalisera bientôt ses liens avec l’université sous forme de convention. Cette coopération se traduit déjà par le master de recherche conjoint Aspu, Architecture, structures et projets urbains, cohabilité avec l’université. Nous prévoyons également de renforcer nos équipes de recherche communes. L’intégration de l’Insa dans l’opération Campus de Strasbourg illustre déjà l’ambiance excellente.

PHOTO - 652732.BR.jpg
PHOTO - 652732.BR.jpg - © VINCENT KESSLER/LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur