Le Rapport Tirole/Blanchard propose d’inclure le logement dans les quotas d’échanges carbone européens
Le rapport de la commission présidée par l'économiste Jean Tirole propose un prix plancher du carbone entre 190 et 250 euros par tonne en 2050. - © Jennyellen31 CC BY-SA 4.0

Le Rapport Tirole/Blanchard propose d’inclure le logement dans les quotas d’échanges carbone européens

AFP |  le 24/06/2021  |  Quotas carboneFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Quotas carbone
France
Valider

La commission d'économistes mandatée par Emmanuel Macron pour réfléchir aux défis de l'économie post-Covid a remis mercredi 23 juin ses propositions, conçues comme une "boîte à outils" sur les retraites, l'emploi ou le climat. Parmi leurs propositions, celle d'inclure le secteur du logement dans le mécanisme européen d'échanges de quotas carbone.

Pilotée par le prix Nobel Jean Tirole et l'ancien chef économiste du FMI Olivier Blanchard, une commission de 26 économistes français et étrangers s'est penchée sur la lutte contre le changement climatique, les inégalités et l'adaptation au vieillissement de la population.

Dans son rapport remis au président de la République le 23 juin, elle a notamment insisté sur une tarification ambitieuse du carbone, jugée "indispensable". Le rapport défend une approche européenne du sujet.

Il faut un prix du carbone "universel", qui "incite tous les agents économiques à faire des efforts, notamment ceux qui ont la capacité de faire des innovations", insiste l'économiste Christian Gollier (Toulouse school of economics), corapporteur de la partie du rapport consacrée au changement climatique.

Le fait d'instaurer un prix du carbone assure "le meilleur compromis entre la 'fin de mois' et la 'fin du monde', une condition clé pour l'acceptabilité sociale", à condition de mettre en place une politique de redistribution pour compenser les impacts négatifs sur les populations les plus modestes.

 

Prix plancher

 

Plutôt qu'une taxe, les experts proposent un renforcement du Système d'échange de quotas d'émission de l'UE (SEQE-UE), en y incluant notamment les secteurs aujourd'hui exclus, comme le logement et les transports, et en prévoyant un "prix plancher" et un "prix plafond" qui augmenteraient progressivement de 5% par an. Ainsi le prix plancher initial devrait être fixé à environ 60 euros par tonne de CO2 pour atteindre environ 190-250 euros par tonne en 2050.

Une autre option serait de créer "une banque centrale du carbone indépendante" au niveau européen, qui aurait pour mandat de fixer la trajectoire de prix du carbone pour atteindre dans la durée les objectifs climatiques, proposent-ils.

Commentaires

Le Rapport Tirole/Blanchard propose d’inclure le logement dans les quotas d’échanges carbone européens

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil