En direct

Le projet de créer un
- ©

Le projet de créer un "Las Vegas espagnol" irrite les écologistes

Defawe Philippe |  le 14/12/2007  |  SantéEnergieArchitecture

L'association écologiste WWF/Adena a exprimé jeudi son "opposition frontale" au grand projet de ville-loisirs en plein désert aragonais (nord de l'Espagne), sorte de Las Vegas européen qui prévoit la construction de 32 casinos, 70 hôtels et cinq parcs d'attractions.

"Le macro-projet Gran Scala, qui vise à installer dans le désert de Los Monegros le deuxième complexe de casinos le plus grand du monde (après Las Vegas), représente un risque grave pour l'environnement et un important gaspillage d'eau dans une zone particulièrement sensible", a dénoncé WWF/Adena dans un communiqué.
L'association "a envoyé aujourd'hui une lettre au président régional d'Aragon, Marcelino Iglesias, pour lui faire part de son opposition frontale", poursuit le communiqué.
Le désert semi-aride de Los Monegros "est l'une des zones de steppe les mieux conservées d'Europe, qui héberge 4.500 espèces", dont "de nombreuses espèces endémiques" (qui n'existent à l'état sauvage que dans cette zone, ndlr), selon WWF/Adena.

Le consortium d'investisseurs internationaux International Leisure Development (ILD), à l'origine de ce projet privé de 17 milliards d'euros, prévoit le début des travaux au troisième trimestre 2008 pour terminer la première phase en 2010 et la totalité du complexe en 2023.
Lors de la présentation mercredi de ce projet, qui bénéficie du soutien total des autorités régionales, ILD a insisté sur la prise en compte de la "dimension environnementale".
"Un ambitieux programme de réutilisation des eaux sera mis en place", de même qu'un "tramway qui utilisera des sources d'énergie non polluantes et de systèmes de production d'énergie solaire", selon ILD.
Cette ville-loisirs sera installée sur une superficie de 2.025 hectares et comprendra, outre les hôtels, casinos et parcs d'attractions, un golf, un hippodrome, des salles de conférences et des quartiers résidentiels.
ILD table sur 25 millions de visiteurs par an à partir 2015, dont 80% d'étrangers, pour une capacité d'accueil annuelle de 35 millions de personnes.
©AFP

Commentaires

Le projet de créer un "Las Vegas espagnol" irrite les écologistes

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur