En direct

Le programme interministériel pour les banlieues sera annoncé le 16 juin pour trois ans

PERRIER François |  le 20/05/2008  |  France UrbanismeTransportsIsèreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Collectivités locales
Urbanisme
Transports
Isère
Architecture
Valider

Un conseil interministériel déterminera le 16 juin le programme, sur trois ans, que chacun des départements ministériels consacrera aux quartiers difficiles. Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville l'a annoncé hier soir à l'issue d'une entrevue avec une délégation de l'Association des maires des grandes villes de France emmenée par son président Michel Destot. L'AMGVF tient, ce mercredi, son assemblée générale à la Maison de la chimie à Paris. Préalablement, Michel Destot avait emmené quelques élus chez la ministre et, au lieu des traditionnels deux communiqués complémentaires voire contradictoires, une conférence de presse commune faisait office de compte-rendu.
L'AMGVF et Fadela Amara expriment sur de nombreux points des préoccupations communes. Michel Destot a souligné à plusieurs reprises la confiance qu'il place dans cette ministre d'ouverture, prenant soin toutefois de ne jamais prononcer ces termes.
Leur principale inquiétude réside dans le respect des financements annoncés par le gouvernement à propos du plan banlieues. Un engagement sur trois ans des "crédits de droit commun" (à la différence du budget du secrétariat d'Etat lui-même) constitue un premier pas vers la sanctuarisation, à l'image de ce qui se fait pour l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), mais la secrétaire Etat, comme le maire de Grenoble, ne seront assurés, disent-ils, de disposer des crédits que quand ils auront sous les yeux les "bleus de Matignon", autorisations d'engagement des dépenses.
500 millions pour le désenclavement
Fadela Amara peut notamment compter sur le soutien de l'AMGVF pour que les 500 millions d'euros réservés, dans le cadre du Grenelle de l'environnement au désenclavement des quartiers difficiles. Michel Destot a rappelé qu'entre le Grenelle et le texte du projet de loi, la part de l'Etat pour le développement des transports en commun en site propre (TCSP) est passée de 4 milliards d'euros à 2,5 milliards. Pour lui, comme pour la secrétaire d'Etat, la part réservée aux banlieues ne devra pas être réduite proportionnellement.
Difficultés avec les recteurs
Les maires de grandes villes étaient aussi venus faire part de leurs difficultés à faire entrer l'Education dans leurs plans en faveur des quartiers difficiles. "La grande performance de l'Anru a consisté à forcer tout le monde à participer au tour de table", a souligné Michel Destot. L'autorité préfectorale y pourvoit. Mais l'indépendance des recteurs à leur égard limite l'efficacité de l'intervention de l'Education. Les maires voudraient une harmonisation de tous les dispositifs sur la réussite éducative. Ils souhaiteraient que les enseignants les plus expérimentés interviennent dans les classes difficiles et que la frontière soit réduite entre activités scolaires et péri-scolaires. Fadela Amara les soutient à son tour souhaitant "qu'une élite sorte de ces quartiers".
Le comité interministériel à la ville devrait aussi entériner le dispositif des "délégués du préfet" instaurant des bonifications de carrière aux "fonctionnaires symbolisant le retour de la République dans les quartiers". Les maires seront probablement contraints d'agir de même pour les territoriaux.
"La rénovation du bâti a commencé, a conclu la secrétaire d'Etat - et chacun de louer l'action de l'Anru, dont l'ancien président Jean-Paul Alduy, vice-président de l'AMGVF, accompagnait Michel Destot -
au tour de la rénovation sociale". Mais, là-dessus, l'agence efficace reste à inventer.
François PERRIER

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil