En direct

Evénement

Le processus de révision de la norme concernant les banches est entamé

le 18/10/2013  |  Matériel de chantierNormesImmobilierRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériel de chantier
Normes
Immobilier
Réglementation
Valider

Vieille de presque vingt ans, la norme NF P93-350 est remise sur la table pour prendre en compte l’évolution des matériels et des pratiques de coffrage.

La commission de normalisation BNTEC/P93C « coffrage-étaiement », qui se réunit au sein du Syndicat français de l’échafaudage, du coffrage et de l’étaiement (SFECE), a amorcé depuis le mois d’avril 2013 la révision de la norme NF P93-350 « banches industrialisées pour ouvrages béton ». Cette norme datant de 1995 doit aujourd’hui être revue pour prendre en compte l’évolution des matériels et des pratiques de coffrage. Elle doit globalement définir des produits qui offrent une meilleure productivité, tout en améliorant la sécurité et en réduisant la pénibilité au travail. C’est pourquoi les membres de la commission ne sont pas uniquement des fabricants de coffrages. À leurs côtés siègent des utilisateurs et des organismes de prévention, tels l’INRS, l’OPPBTP et les caisses d’assurance-maladie.

1 - Les caractéristiques techniques étudiées

La discussion porte, bien sûr, sur l’évolution de la technique, avec notamment :

la prise en compte des caractéristiques mécaniques (limite d’élasticité, allongement, etc.) des matériaux désormais utilisés, en particulier des aciers ;
l’éventuel emploi d’autres matériaux (par exemple, des composites) pour certains éléments tels que les panneaux coffrants ;
l’instauration de tolérances géométriques précises en termes de dimensions et de planéité des panneaux coffrants ;
la définition de critères de stabilité et d’utilisation des systèmes de stabilisation par portique et compas.

2 - la pénibilité

Afin de poursuivre la lutte contre les troubles musculo-squelettiques auxquels les compagnons coffreurs-bancheurs peuvent être exposés, il est prévu de :

étudier les systèmes d’assistance mécanique pour le rapprochement des banches,
permettre le relevage des coffrages sans accessoire complémentaire jusqu’à une certaine surface de panneaux coffrants,
rendre la mise en œuvre des éléments d’about plus aisée,
faciliter le desserrage des tiges d’entretoise au moment du décoffrage.

3 - La sécurité

Les questions liées à la sécurité portent plus particulièrement sur :

la possibilité d’intégrer des protections côté face coffrante lorsque les opérations le nécessitent,
l’amélioration des descriptions des modes opératoires dans les notices techniques,
l’intégration de plates-formes de bétonnage pour les panneaux de taille relativement réduite,
l’amélioration de l’accessibilité aux passerelles.

4 - Le Calendrier

Démarrés en avril 2013, les travaux de révision de la norme NF P93-350 vont se poursuivre jusqu’en 2014. Le projet de texte sera alors soumis à enquête publique : mis en ligne sur le site de l’Afnor pour une durée de deux mois, le texte pourra faire l’objet de commentaires et de demandes de modifications de la part de toute personne en exprimant le souhait. Puis la commission se réunira de nouveau pour considérer l’ensemble de ces remarques et y donner suite. Elle espère aboutir à une publication de la nouvelle norme fin 2014. À noter que, suite à la révision de la norme NF P93-350, la commission BNTEC/P93C envisage d’en créer une autre, cette fois dédiée aux coffrages verticaux industrialisés modulaires, qui ont leurs propres spécificités.

PHOTO - 751908.BR.jpg
PHOTO - 751908.BR.jpg - ©
Un syndicat actif

Créé en 1967, le Syndicat des professionnels de l’échafaudage s’est progressivement développé pour devenir le Syndicat français de l’échafaudage, du coffrage et de l’étaiement (SFECE). Rattaché à la Fédération française du bâtiment (FFB), le SFECE est devenu l’organe représentatif des métiers de l’échafaudage, du coffrage, de l’étaiement, des systèmes d’élévation et d’accès motorisés (c’est-à-dire des ascenseurs de chantier et des plates-formes autoélévatrices) et de leurs composants. Il rassemble sous une même bannière les entrepreneurs, installateurs, loueurs de ces matériels, mais aussi les importateurs-distributeurs, ainsi que les industriels qui les fabriquent. Le SFECE et les professionnels adhérents participent activement à la constitution et à la rédaction des normes et réglementations qui encadrent le métier. L’objectif est de promouvoir des normes et des textes réglementaires qui garantissent la sécurité de tous et permettent aux professionnels d’exercer leur activité dans de bonnes conditions. Le SFECE est actif au sein des comités techniques et des groupes de travail, tant à l’échelle européenne que française.

Mathieu Monteil, responsable technique au SFECE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur