En direct

Le prix régional Architecture 2013 valorise les économies d’énergie

nathalie bougeard |  le 29/11/2013  |  EnergieCollectivités localesArchitecture

Bretagne -

Sur les sept projets récompensés lors du prix Architecture Bretagne 2013, la plupart mettent très largement en avant les économies d’énergie. Si la forme architecturale reste toujours importante, l’intérêt pour des bâtiments plus rationnels et plus économes s’affirme. Le choix du jury, présidé par l’architecte espagnole Carme Pinós, témoigne que l’architecture ne se réduit pas à l’enveloppe mais doit prendre en compte son fonctionnement après la livraison.

Ainsi, le centre technique municipal distingué concilie ces deux qualités : d’une part, un linéaire de 150 m de façade structure le quartier, marqué par des bâtiments industriels mais aussi des pavillons. D’autre part, un système de récupération des eaux de pluie permet de laver les voitures du parc municipal ou 360 m² de panneaux solaires. Sans compter une charpente en bois massif et des menuiseries extérieures en chêne.
A Laillé (Ille-et-Vilaine), le toit en sheds et les larges façades vitrées qui garantissent un éclairage naturel caractérisent la salle livrée par les architectes Benoît Robert et Nicolas Sur. Labellisé HPE, cet équipement sportif et festif abrite une salle de sport, un boulodrome et une salle de danse. Là encore, réunir trois structures en un seul lieu illustre cette volonté d’économie.

Renouvellement urbain

Pour leur part, Anne et Tangi Rubin défendent l’idée d’une maison individuelle intégrée à l’espace naturel et très économe en énergie. De fait, ils visent l’obtention du label Passiv Haus qui atteste d’une consommation d’énergie primaire inférieure à 15 kWh/an.m².
Enfin, la réhabilitation lourde des deux tours Aunis et Navarre dans le quartier du Blosne à Rennes s’inscrit dans une opération de renouvellement urbain. Lifting donc à l’extérieur avec notamment une proposition radicale basée sur le noir et le blanc. Et, à l’intérieur de ces immeubles de logement, l’objectif affiché de réduire de 50 % les consommations d’énergie de ces bâtiments construits dans les années 1970.
Après Lorient et Brest, Rennes accueillait pour la première fois le prix Architecture Bretagne. Un bon cru puisque les organisateurs de cette manifestation ont reçu 159 dossiers de candidature contre 124 en 2012.

PHOTO - 762505.BR.jpg
PHOTO - 762505.BR.jpg

Commentaires

Le prix régional Architecture 2013 valorise les économies d’énergie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur