En direct

Le port valorise son foncier

C. W. |  le 09/02/2018  |  TransportBâtimentBouches-du-RhôneERP

Fos-Marseille -

Le Grand port maritime de Marseille (GPMM) vient d'annoncer un chiffre d'affaires de 160 millions d'euros en 2017, en hausse de 7,3 %. Un résultat « encourageant » pour le port phocéen, qui prépare un nouveau projet stratégique pour la période 2019-2023. Avec, comme fil rouge, le développement durable et la croissance des trafics de conteneurs.

La valorisation de son foncier est un autre axe de développement. « Quand nous créons de la surface logistique et des entrepôts, cela a un impact sur les volumes », rappelle Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire. Dans ce sens, GPMM lancera dans les prochains mois une consultation de maîtrise d'œuvre pour confier à un urbaniste une étude sur la recomposition des 400 ha des bassins est marseillais. « Le tout-industrie est terminé. Nous avons besoin d'une vision à même de combiner vocation industrielle et développement de nouvelles activités en liaison avec la ville », explique Jean-Marc Forneri, président du conseil de surveillance.

80 millions d'euros d'investissements. Sans attendre la définition de ce masterplan, le GPMM traque les moindres opportunités. Il va ainsi lancer un appel à manifestation d'intérêt pour céder des droits à construire sur 1,4 ha dans les bassins est, à L'Estaque. En parallèle, GPMM prévoit plus de 80 millions d'euros d'investissements en 2018. Ils vont notamment servir à réaliser la jonction des terminaux à conteneurs de Fos-sur-Mer. L'opération (coût : 30 millions d'euros) consiste à aménager un quai (243 m de long, 17 m de haut) dans le prolongement des deux existants, ainsi qu'à créer un terre-plein de 2 ha derrière le nouvel ouvrage. Les travaux devraient démarrer au premier semestre pour une durée de deux ans.

Le port poursuivra par ailleurs les travaux de remise en état des infrastructures ferroviaires des bassins est et ouest. L'objectif de GPMM est en effet de charger des trains complets en arrière des terminaux. Autre projet phare piloté par l'agence Arep Architectes : la construction d'un nouveau terminal international des croisières au cap Janet (1 800 m2), sur l'emprise des bassins est (coût : 12 millions d'euros). Le GPMM vient de confier à la société Razel-Bec (groupe Fayat) la construction du pont de 170 m qui permettra aux navires desservant la future gare maritime de se croiser sans encombre.

PHOTO - 11260_699770_k2_k1_1671193.jpg
PHOTO - 11260_699770_k2_k1_1671193.jpg

Commentaires

Le port valorise son foncier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX