En direct

Le Pont de Moulin sur Cance retrouve son état d’origine

Emmanuelle N'Haux du Bureau de Lyon |  le 13/09/2013  |  renoOuvrage d'artPatrimoineArdècheTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
reno
Ouvrage d'art
Patrimoine
Ardèche
Technique
Bâtiment
Valider

Classé au titre des monuments historiques, le pont suspendu de Moulin sur Cance achève sa mue. Le pont sera l’une des attractions des journées du patrimoine qui se dérouleront les 14 et 15 septembre.

Situé à 5 km au sud d’Annonay, l’ouvrage conçu selon la technique imaginée par l’ingénieur Marc Seguin a été restauré à l’identique. Une volonté assumée du syndicat des Trois Rivières, maître d’ouvrage de l’opération. Le maître d’ouvrage a soutenu ce point de vue du début à la fin de ce projet », souligne Olivier Naviglio, architecte en chef des monuments historiques.

Témoin unique de la technique de Marc Seguin, l’édification de ce pont remonte aux années 1863-1865. « Il a été construit par un propriétaire privé pour relier le moulin et le moulinage et favoriser l’accès des ouvriers d’une berge à l’autre », rappelle l’architecte en chef.

Dans état de ruine avancé, l’équipe de maîtrise d’œuvre a procédé à l’analyse du pont, pièce par pièce, pour pouvoir le dimensionner. « Les travaux de restauration ont été conduits dans une optique de restitution de l’ouvrage dans toutes ses composantes sans apports, excepté en ce qui concerne les garde-corps », témoigne Olivier Naviglio.

Les travaux, financés par la Direction des affaires culturelles, le conseil général de l’Ardèche, la Région Rhône-Alpes et les collectivités locales, ont fait l’objet d’un appel à la générosité publique par le biais d’une convention de souscription passée par le syndicat des Trois Rivières et la Fondation du patrimoine.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : syndicat des Trois rivières.
Groupement maîtrise d’œuvre : Olivier Naviglio architecte en chef des Monuments historiques et le bureau d’études ARTCAD.
Entreprises : ADS pour les suspensions (mandataire) avec les bureaux d’études Semi et Borick, Les charpentiers du Gresivaudant (tablier), Glenat (maçonnerie), SAIT (échafaudage).
Coût des travaux : 680 000 euros H.T.
Travaux : septembre 2012 - septembre 2013.

Commentaires

Le Pont de Moulin sur Cance retrouve son état d’origine

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

La maintenance des bâtiments en 100 fiches pratiques

Date de parution : 06/2019

Voir

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur