En direct

Le pont de Libourne sous contrôle

Catherine Ernenwein |  le 04/05/2018  |  ArchitectureRéalisationsBâtimentGirondeOuvrage d'art

Lors de la réhabilitation récente du pont de pierre de Libourne, les équipes d'Osmos Group ont mis en place un suivi complet des déformations par cordes optiques, en respectant les contraintes de ce bâtiment patrimonial situé en périmètre protégé. Construit en 1820 pour relier Bordeaux à Saint-Emilion, ce pont en briques de Gironde, partiellement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, avait été consolidé avec du béton. Une fissure est apparue sur la culée droite, passant par l'intrados de la voûte. L'expertise a montré qu'elle était probablement due à ce remplissage de béton et que le tassement devrait se stabiliser en l'absence de nouvelles contraintes. La fracture a été réparée avec les matériaux d'origine. Mais pour confirmer l'hypothèse des experts et suivre l'évolution de la structure du pont, le dispositif de surveillance Oasys d'Osmos Group a été intégré à l'intérieur de l'ouvrage.

Cette station d'acquisition reliée à un réseau de capteurs filaires assure un suivi en temps réel. Chaque station peut accueillir jusqu'à 12 capteurs optiques et 18 capteurs analogiques externes, pour une détection simultanée multicanal des contraintes exercées sur l'ouvrage pendant son cycle de vie. Si nécessaire, les stations se positionnent en nombre illimité et sont mises en réseau. Gainées et flexibles, les cordes optiques de 1 à 10 m de long peuvent être coulées dans le béton, intégrées aux fondations ou fixées en surface. Les données et statistiques sont consultables sur l'interface connectée. La station envoie des alertes par SMS ou e-mail en cas de comportement inattendu.

Sur ce site, la collaboration avec les équipes locales a permis de placer les cordes optiques avec sondes de température sous la maçonnerie. Elles sont fixées à l'aide d'encoches, dans un coulis de chaux derrière le parement en brique. Une sonde de niveau d'eau, une sonde de mesure de la nappe phréatique et un capteur de nivellement complètent l'installation.

La station d'acquisition stocke et transmet les données à distance au gestionnaire du pont grâce à une connexion 3G.

Longueur : 1 à 10 m (câble optique). Alimentation électrique : 0-10 V et 4-20 mA. Tension : 100 à 260 VCA. Capacité : 64 Go (mémoire).

Mise en œuvre : pose en hauteur de l'armoire coffret ; protocole de communication TCP/IP, SMS, e-mail, synchronisation avec Osmos Cloud ; câbles optiques gainés avec connecteurs prémontés.

Options : capteurs analogiques accéléromètre, anémomètre, girouette, extensomètre, hygromètre, inclinomètre, piézomètre, sonde de température, pluviomètre, webcam.

Produit : Oasys V5.2. Fabricant : Osmos Group

PHOTO - 12781_780445_k2_k1_1844763.jpg
PHOTO - 12781_780445_k2_k1_1844763.jpg

Commentaires

Le pont de Libourne sous contrôle

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX