En direct

Le pôle culturel « Etonnants voyageurs », futur signal de la ville

Jean-Philippe Defawe |  le 21/02/2014  |  Collectivités localesIlle-et-VilaineAlpes-MaritimesRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Ille-et-Vilaine
Alpes-Maritimes
Rhône
Valider
Saint-Malo -

Avec une livraison prévue en juin 2014 et une ouverture à l’automne, le pôle culturel « Etonnants voyageurs » ne sera pas prêt le 6 mars pour accueillir le festival dont il emprunte le nom. Mais qu’importe ! Le fabuleux bâtiment situé sur l’esplanade de la gare et dont le coût total s’élève à 21,5 millions d’euros HT fait déjà partie du paysage, et les Malouins suivent le feuilleton du chantier avec passion. Le dernier épisode s’est joué mi-février avec le levage des six éléments de la structure métallique qui coiffera l’équipement avec une centrale photovoltaïque de 700 m 2 . La réalisation et le levage de cette pièce maîtresse du bâtiment dessiné par AS.Architecture-Studio ont été confiés au charpentier métallique de Ploufragan, SMB, membre d’un groupement d’entreprises avec Sogea, Aspo et Cegelec. Irrégulier et déstructuré, l’ouvrage métallique tridimentionnel de 140 m de long et 90 tonnes aura nécessité 6 000 heures d’études et 8 000 heures de fabrication. « Cette géométrie induit que chaque nœud d’assemblage soit unique », explique Sylvain Houtin, chargé d’affaires SMB. « On était à la limite de ce qu’on savait faire », ajoute Dominique Dhier, directeur général de SMB, qui a pourtant à son actif des références comme le musée des Confluences à Lyon ou le stade de Nice.

Un projet complet

Ce ruban métallique aérien relie désormais les deux bâtiments du programme (médiathèque et cinémas) et survole une rue urbaine vitrée située dans l’axe reliant le centre-ville à la mer que les architectes ont surnommé « axe malouin » et matérialisé par une signalétique lumineuse au sol. Car si l’architecture de ce bâtiment avec sa double vague peut surprendre, ce pôle culturel est aussi un projet urbanistique qui met en mouvement l’esplanade de la gare. « C’est un projet complet », témoigne l’architecte Alain Bretagnolle. « Nous signons le mobilier et l’identité visuelle mais nous intervenons même sur les interfaces bâtiments-contenus car nous avons obtenu avec l’agence Le troisième pôle, un marché complémentaire d’AMO pour la programmation culturelle », précise-t-il. Une mission qui pourrait, en inspirant d’autres maîtres d’ouvrage, offrir des perspectives nouvelles au métier d’architecte.

PHOTO - 777145.BR.jpg
PHOTO - 777145.BR.jpg - © Willy Berre

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur