En direct

Le pôle artistique compose avec son site
PHOTO - 13633_830142_k2_k1_1953602.jpg - © PHOTOS : JA VIER CALLEJAS

Le pôle artistique compose avec son site

MILENA CHESSA |  le 22/06/2018  |  RéalisationsEssonneEducationRénovationERP

A Courcouronnes, l'extension du lycée polyvalent joue de notes minérales pour s'harmoniser avec l'existant.

Une sonnerie d'intercours diffuse la musique de la chanson « Les Copains d'abord ». Pas de doute, nous sommes dans un établissement scolaire portant le nom de l'auteur, compositeur et interprète Georges Brassens (1921-1981). Le lycée poly valent de Courcouronnes (Essonne) se singularise par son « bâtiment D arts », livré depuis un an par l'architecte Raphaël Gabrion. Il accueille aujourd'hui une cinquantaine d'élèves en musique, théâtre et cinéma. « C'est l'un d'entre eux qui a proposé sa propre ver-sion de la mélodie de Brassens », note avec satisfaction le proviseur Franck Gousset. Qui sait si un autre de ses morceaux ne sera pas joué lors du prochain spectacle de fin d'année ?

Avant de se produire dans l'auditorium de 150 places, les apprentis musiciens, comédiens et cinéastes répètent dans des salles adaptées à leur pratique. Elles se trouvent regroupées au sein d'un édifice de 850 m2 situé au fond de la cour de récréation. « Le concours de maîtrise d'œuvre lancé en 2011 laissait libre choix pour l'implantation », se remémore Raphaël Gabrion. L'architecte, qui remportait ici son premier équipement public, a d'abord envisagé de bâtir « un objet solitaire, hors contexte ». Puis, se souvenant de l'œuvre construit de Tadao Ando, il a finalement opté pour « un dialogue avec l'existant ».

Le lycée polyvalent Georges-Brassens a été édifié en 1983 par l'Atelier d'urbanisme et d'architecture, plus connu sous l'acronyme AUA. « Le pôle artistique constitue la pièce qui para chève sa composition, trois décennies plus tard », observe Raphaël Gabrion. Le volume de forme parallélépipédique est positionné en limite de parcelle à l'ouest. Il permet ainsi de mieux définir l'espace de récréation des lycéens et d'articuler les trois bâtiments qui se trouvent autour. Le quatrième côté est marqué par la présence d'une butte artificielle qui masque les voies rapides de l'autoroute A6 et de la Francilienne. Là encore, l'architecte a souhaité « faire avec ». Il a encastré son projet dans la pente comme pour la prolonger.

Faire écho au béton. Vu depuis la cour, rien ne transparaît de l'activité interne du pôle artistique. « Les salles de cours s'ouvrent du côté opposé sur un paysage calme et paisible », apprécie le proviseur, qui partage aussi ce lieu avec son équipe pédagogique, les parents d'élèves et des associations. Les utilisateurs ont pour unique vis-à-vis la piste d'athlé tisme du complexe sportif Joséane-Adelaïde. « Le bâtiment joue avec les limites puisque la façade arrière pour les lycéens constitue la façade avant pour les athlètes », s'amuse Raphaël Gabrion, qui continue ici de composer avec le « déjà-là ». Le matériau mis en œuvre pour les murs de soutènement (1,20 m) et de parement (0,30 m) suit la même logique. Les façades de gabion, remplies de pierre de Saint-Maximin, font écho aux panneaux préfabriqués en béton utilisés par l'AUA dans les années 1980. « On a comme zoomé sur les granulats, décrit le maître d'œuvre. Et, in fine , l'édifice apparaît sans échelle, monolithique, abstrait. »

Maîtrise d'ouvrage : Essonne Aménagement, région Ile-de-France. Maîtrise d'œuvre : Architectures Raphaël Gabrion. BET : Cabinet MTC (TCE), Aïda (acoustique), Emma Blanc (paysagiste).

Entreprises : Farc (gros œuvre, second œuvre, VRD), Siteme (plomberie, ventilation), Altelec (électricité), Egeri (ascenseur).

Surfaces : 2 500 m2 (aménagements), 850 m2 SP (espaces intérieurs). Coût des travaux : 2,35 millions d'euros HT.

PHOTO - 13633_830142_k3_k1_1953604.jpg
PHOTO - 13633_830142_k3_k1_1953604.jpg
PHOTO - 13633_830142_k4_k1_1953607.jpg
PHOTO - 13633_830142_k4_k1_1953607.jpg
PHOTO - 13633_830142_k5_k1_1953611.jpg
PHOTO - 13633_830142_k5_k1_1953611.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur