En direct

Le pOlau s'exporte en Ile-de-France

Christine Berkovicius |  le 23/02/2018  |  Collectivités localesIndre-et-LoireInternationalEurope

Tours -

Au carrefour de la création artistique et de l'aménagement des territoires, le pOlau - Pôle des arts urbains -, qui vient de fêter ses dix ans à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), multiplie les interventions en Ile-de-France en ce début d'année. Dans le cadre du concours « Inventons la métropole du Grand Paris », il a été retenu au titre d'une mission d'urbanisme culturel au sein du groupement conduit par Brémond et Lamotte pour le réaménagement d'un quartier de Bagneux en vue de « développer une stratégie temporaire par l'artistique », explique la directrice Maud Le Floc'h.

Dans le même temps, le pOlau boucle le programme Reconquête urbaine, engagé en 2016 sous sa direction artistique à l'occasion du premier budget participatif de la Ville de Paris (1 million d'euros) pour préfigurer la future requalification de trois portes sous le périphérique. Après l'installation d'œuvres scénographiques temporaires porte Montmartre et passage de l'Ourcq, ce programme s'achève par le déploiement d'une installation bois et lumière proposée par 1024 Architecture à la porte de la Villette. Ce projet a vocation à humaniser un lieu très inhospitalier pour les piétons, en attendant la réalisation d'un aménagement pérenne.

Missions à l'étranger. Le pOlau, qui accueille une dizaine d'équipes en résidence chaque année, espère aussi faire école à l'étranger. Il vient d'engager une série de missions au Liban, en Grèce, au Maroc et en Argentine, pour développer le lien entre politique artistique et culturelle et politique urbaine. « Nous sommes partis il y a dix ans de l'intuition que la démarche artistique était pertinente non seulement pour embellir la ville, mais aussi pour donner du sens à un projet urbain », explique Maud Le Floc'h. « Aujourd'hui, nous introduisons cette dynamique à tous les étages d'un projet. Nous avons même initié une nouvelle profession, celle d'urbaniste culturel », ajoute-t-elle.

Signe que l'idée fait son chemin, la fondatrice du pOlau a été mandatée comme coauteure, l'an dernier, d'un rapport sur un dispositif qui permettrait de consacrer 1 % du coût des opérations de travaux publics à des interventions artistiques et culturelles dans l'espace public. Remis au ministère en novembre, il devrait être prochainement examiné au parlement.

PHOTO - 11586_711488_k2_k1_1694511.jpg
PHOTO - 11586_711488_k2_k1_1694511.jpg

Commentaires

Le pOlau s'exporte en Ile-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX