En direct

A Hong Kong, le plus long pont maritime au monde entre en service
La section principale du pont est longue de 29,6 km et présente trois parties haubanées qui surélèvent la structure pour permettre le passage de gros bateaux. - © Flickr

A Hong Kong, le plus long pont maritime au monde entre en service

A.P avec AFP |  le 23/10/2018  |  Infrastructures

Plus d'un million de mètres cubes de béton, 55 kilomètres et une structure conçue pour durer 120 ans... Le plus long pont maritime au monde, qui relie Hong Kong, Macao et Zhuhai, en Chine continentale, a été inauguré ce mardi 23 octobre. Les premiers automobilistes l'emprunteront dès mercredi.

Le président chinois Xi Jinping a inauguré, mardi 23 octobre, le plus grand pont maritime au monde, un ouvrage colossal reliant Hong Kong, Macao et la Chine continentale, au moment où Pékin renforce son emprise sur l'ex-colonie britannique. Cette infrastructure d'un total de 55 kilomètres alterne un long pont autoroutier serpentant au-dessus des eaux de l'estuaire de la Rivière des Perles et un tunnel sous-marin.

La construction de cette infrastructure, plus long ensemble de ponts maritimes et de tunnel au monde, a englouti 420 000 t d'acier - soit de quoi fabriquer 60 répliques de la Tour Eiffel - et 1,08 million de m3 de béton, ont rapporté les médias chinois. Ce pont géant a été conçu pour tenir 120 ans et, dans une région régulièrement balayée par les typhons, pour pouvoir encaisser des rafales à 340 km/h.

Trois parties haubanées

La structure ondule de façon inhabituelle afin de ne pas perturber le trafic maritime très intense dans un estuaire qui abrite certains des ports les plus actifs du globe. A l'ouest, le pont quitte Zhuhai, une ville de la province du Guangdong, et compte un embranchement vers Macao avant d'engager la traversée de l'estuaire.

La section principale du pont est longue de 29,6 km et présente trois parties haubanées qui surélèvent la structure pour permettre le passage de gros bateaux. Au delà, la route plonge dans un tunnel de 6,7 kilomètres dont l'entrée et la sortie se font sur des îles artificielles. Passé ce tunnel, la route grimpe à nouveau sur un pont qui rejoint l'île hongkongaise de Lantau et la gigantesque île artificielle où est construit l'aéroport international de l'ex-colonie britannique.

Navettes

Jusqu'à présent, les habitants de Hong Kong, Macao et Zhuhai empruntaient des ferries entre les trois villes. On dénombre ainsi plus de 150 rotations quotidiennes entre Hong Kong et Macao. Les ingénieurs du pont expliquent qu'il va permettre de réduire considérablement la durée du trajet par la route, de quatre heures à 45 minutes en ce qui concerne la liaison Hong Kong-Zhuhai

Sauf que ce n'est pas un pont que tous les automobilistes pourront emprunter. Il faudra en effet un permis spécial, délivré au compte-gouttes, selon des critères drastiques. Ceux qui n'ont pas ce permis pourront se rabattre sur les compagnies d'autocars agréées pour faire la liaison. Il faudra pour cela se rendre en transport public jusqu'au début du pont pour y attraper une navette. Un processus fastidieux, estiment certains détracteurs de l'ouvrage qui mettent en cause son utilité réelle.

"Grande Baie"

Le pont s'est attiré de nombreuses critiques, en particulier du côté hongkongais, en raison notamment des polémiques qui ont accompagné ce chantier lancé en 2009. En cause: les retards, les dépassements de budget et l'opacité entourant la facture globale. Depuis 2011, neuf ouvriers ont péri sur le chantier, selon les autorités hongkongaises, tandis que trois techniciens ont été emprisonnés pour avoir falsifié les tests de résistance du béton utilisé.

Cette colossale infrastructure s'inscrit dans le projet du gouvernement chinois de "Grande Baie" (Greater Bay Area) dans la zone. Ce schéma prévoit l'intégration des deux "régions administratives spéciales" de Hong Kong et Macao dans une gigantesque conurbation de plus de 75 millions d'habitants incluant aussi neuf villes du Guangdong, la plus dynamique des provinces chinoises, parmi lesquelles Canton et Shenzhen.

Un des autres éléments phares de ce projet global est la nouvelle liaison ferroviaire à grande vitesse entre Canton et Hong Kong, qui a débuté en septembre. Elle a été accusée d'être le "Cheval de Troie" de Pékin dans l'ex-colonie britannique car elle a impliqué la construction en son coeur d'une nouvelle gare où sont déployés des agents de sécurité de Chine continentale.

C'est la première fois depuis 1997 que les lois chinoises s'appliquent sur un bout du territoire semi-autonome.

Commentaires

A Hong Kong, le plus long pont maritime au monde entre en service

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur